Il contrôle sa maison en jouant les musiques de la Légende de Zelda

Lorsque Allan Pan, un bricoleur américain, joue les mélodies du jeu vidéo à l’ocarina, sa porte d’entrée s’ouvre, la lumière s’allume, le chauffage s’active et son réveil lui indique l’heure. Une alternative audacieuse aux assistants personnels traditionnels qui permettent de contrôler sa maison par la voix.

Derrière la magie, une installation plus technique. Les objets de sa maison sont connectés à un nano-ordinateur Rasberry Pi qui reconnaît les notes jouées et active chacun des appareils en fonction du morceau.
Par Margaux Couturier.

Commentaires

Derniers Articles

 

Atteinte de synesthésie, elle peint la musique comme elle la voit

Disney lève le voile sur le parc à thème Star Wars Land

Il crée des versions animées de ses tatouages

Les publicités peintes de retour sur les murs de New York

Le groupe déjanté Die Antwoord aura sa propre série

L’épisode 6 de Game of Thrones fuite, Twitter s’enflamme

8 000 sculptures mythiques disponibles en impression 3D

C’était quoi La Cinq ?

Des tapis Ikea dans Game of Thrones ? Ikea joue le jeu !

Un poulet gonflable à l’effigie de Donald Trump devant la Maison Blanche

Sur 600km, des marathoniens ont regardé 60 épisodes de Game of Thrones

Cette ancienne institutrice réalise des maquillages surréalistes !

Disney rompt avec Netflix pour lancer sa propre plateforme de SVoD

« ÇA » : une expérience immersive ouvre au public

Victime d’un bug d’impression, elle ressemble à « Coneheads » sur son passeport

Une combinaison de surf rencontre le costume cravate

Zlatan lance son jeu vidéo

Le clip « Thriller » revient en version 3D

Loving Vincent, le film aux 65.000 tableaux peints à la main

David Hasselhoff dévoile son clip pour « Guardians Inferno »

Il transforme des appareils photos usagés en petits robots

Karaté Kid va revenir sous la forme d’une mini-série

Deux faux employés de la Ville de Paris dérobent des Space Invaders

Si Game of Thrones était une série animée

068c74fd941e00a7edfccfc63f16fcfclllllllllllllll