Les chambres d’enfants dans le monde par James Mollison

James Mollison photographie les chambres d’enfants à travers le monde, d’une décharge au Cambodge aux grandes maisons confortables du Kentucky, le livre nous présente une leçon très dure de l’inégalité. Livre disponible à la Fnac (33€)

Ndira, 7 ans. Elle vit avec ses parents, son frère et sœur, près de Katmandou au Népal.
Sa maison a une seule chambre, avec un lit et un matelas. À l’heure du coucher, les enfants partagent les matelas sur le sol. Ndira travaille à la carrière de granit de la région depuis qu’elle a trois ans. La famille est très pauvre et tout le monde doit travailler. Il ya 150 autres enfants qui travaillaient à la carrière. Indira travaille six heures par jour, puis elle aide sa mère aux tâches ménagères. Elle va aussi à l’école qui se trouve à 30 minutes à pied. Elle aimerait être danseuse plus tard.

Roathy 8 ans, vit dans la banlieue de Phnom Penh, Cambodge.
Sa maison se trouve sur une immense décharge d’ordures. Son matelas est fabriqué à partir de vieux pneus. Cinq mille personnes vivent et travaillent ici. A six heures chaque matin, Roathy et des centaines d’autres enfants peuvent prendre une douche dans un centre de charité locale avant de commencer leur travail. Ils récupèrent des canettes et des bouteilles en plastique, qui sont vendus à une entreprise de recyclage. Le petit déjeuner est souvent le seul repas de la journée.

Nantio, 15 ans, est un membre de la tribu Rendille au nord du Kenya.
Elle a deux frères et deux sœurs. Sa maison est un dôme en forme de tente faite de peaux de bovins et de plastique. Elle est allée à l’école du village pendant quelques années mais a décidé de ne pas poursuivre. Nantio espère qu’un Moran (guerrier) va la choisir pour le mariage. Elle a un petit ami maintenant, mais il n’est pas rare pour une femme Rendille d’avoir plusieurs petits amis avant le mariage.Tout d’abord, elle aura à subir une excision, comme la coutume l’exige.

Thaïs, 11 ans, vit avec ses parents et sa soeur au troisième étage d’un immeuble d’appartements à Rio de Janeiro, Brésil.
Elle partage une chambre avec sa sœur. Ils vivent dans la Cidade de Deus («Cité de Dieu»), qui était célèbre pour sa rivalité des gangs. Depuis le film de 2002 La Cité de Dieu, le quartier a subi d’importantes améliorations. Thaïs est un fan de Felipe Dylon, un chanteur de pop, et a des posters de lui sur son mur. Elle voudrait être mannequin.

Douha, 10 ans, vit avec ses parents et 11 frères et sœurs dans un camp de réfugiés palestiniens à Hébron, en Cisjordanie. Elle partage sa chambre avec ses cinq soeurs. Douha va à l’école à 10 minutes à pied, elle veut être pédiatre. Son frère, Mohammed, a tué 23 civils dans un attentat suicide contre les Israéliens en 1996. L’armée israélienne a détruit la maison familiale. Douha a un poster de Mohammed son frère sur le mur de sa chambre.

Tzvika, 9 ans, vit dans un immeuble d’habitation à Beitar Illit, une colonie israélienne de Cisjordanie. Il est issu d’une communauté clôturée de 36.000 Haredi (orthodoxe) Juifs. Télévisions et journaux sont interdits au sein de la colonie. Une famille moyenne comporte neuf enfants, mais Tzvika n’a qu’une sœur et deux frères, avec qui il partage sa chambre. Il est emmené en voiture à l’école, à deux minutes. Le sport est bannie des programmes. Tzvika va à la bibliothèque tous les jours et aime lire les saintes Écritures. Il aime aussi jouer à des jeux religieux sur son ordinateur. Il veut devenir un rabbin.

Lamine, 12 ans, vit au Sénégal. Il est élève à l’école coranique du village, où les filles ne sont pas admises. Il partage une chambre avec plusieurs autres garçons. Les lits ont des briques en guise de pieds. A six heures chaque matin les garçons commencent à travailler sur la ferme-école, où ils apprennent à creuser, récolter le maïs et labourer les champs en utilisant des ânes. Dans l’après-midi, ils étudient le Coran. Dans son temps libre Lamine aime jouer au football avec ses copains.

Joey, 11ans, vit dans le Kentucky, Etats-Unis, avec ses parents et sa sœur aînée.
Il accompagne régulièrement son père sur la chasse. Il possède deux fusils de chasse et une arbalète. Il a tué son premier cerf  à l’âge de sept ans. Il espère utiliser son arbalète au cours de la prochaine saison de chasse car il est devenu assez difficile d’utiliser une arme à feu. Il aime la vie en plein air et espère continuer à chasser à l’âge adulte. Sa famille a toujours cuisiné et mangé de la viande provenant de leur chasse. Joey ne veut pas qu’un animal soit tué juste pour le sport. Quand il n’est pas à la chasse, Joey va à l’école et aime regarder la télévision avec son lézard « Lilly »sur ses genoux.

Dong, 9 ans, vit dans la province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine avec ses parents, soeur et grand-père.
Il partage sa chambre avec sa sœur et les parents. La famille posséde des terres, juste assez pour faire pousser du riz et de la canne à sucre. L’école est à 20 minutes à pied. Il aime écrire et chanter. Le soir, il passe une heure à faire ses devoirs et une heure à regarder la télévision. Quand il sera plus âgé, Dong voudrait être policier.


Jasmine («Jazzy»), 4 ans, vit dans une grande maison dans le Kentucky, Etats-Unis, avec ses parents et trois frères. Sa maison est à la campagne, entourée de terres agricoles. Sa chambre est pleine de couronnes et écharpes qu’elle a gagnée dans des concours de beauté. Elle a participé à plus de 100 compétitions. Son temps libre est consacrée à la répétition. Elle a un entraîneur. Adulte, Jazzy voudrait être une star.

Kaya, 4 ans, vit avec ses parents dans un petit appartement à Tokyo, Japon. Sa chambre est tapissée du sol au plafond de vêtements et de poupées. La mère de Kaya fait toutes ses robes, Kaya a 30 robes et manteaux, 30 paires de chaussures. Quand elle va à l’école, elle doit porter un uniforme scolaire. Ses mets préférés sont la viande, les pommes de terre, les fraises et les pêches. Elle veut être dessinatrice de Manga.

(anonyme), 8ans, dans la périphérie de Rome, en Italie.
Sa famille est venue de Roumanie en bus, après avoir demandé de l’argent pour payer leur billet. Quand ils sont arrivés à Rome, ils ont campé sur des terrains privés, mais la police les jeta. Ils n’ont pas de papiers d’identité, ils ne peuvent donc pas obtenir de travail légal. Les parents du garçon lavent les pare-brise de voiture aux feux de circulation. Aucun membre de sa famille n’est allé à l’école.

Commentaires

Derniers Articles

 

Une œuvre de Banksy en vente pour aider l’Australie

Une IA créée un morceau façon Travis Scott

Montpellier : quand le street-artist EFIX détourne le mobilier urbain

Découvrez les Champs-Elysées en 2030

Grâce à la broderie, ces anciennes photos trouvent une seconde vie

Spotify lance un Spotify Kids

Un avion survole la cérémonie des Oscars pour demander une suite à « Alita : Battle Angel »

César 2020: Florence Foresti danse avec John Travolta

Wes Anderson dévoile le trailer de The French Dispatch

Airbus présente « Maveric », l’avion du futur qui consomme moins de carburant

« Hair Love » : le court-métrage animé récompensé par un Oscar

Bientôt une note environnementale sur nos vêtements

Par erreur, un père offre un dinosaure de 6 mètres à son enfant

Netflix dévoile le trailer de la saison 2 d’Altered Carbon

Wildlife Photographer: la photo gagnante de l’année est…

Redemption Song: un clip de Bob Marley composé de 2747 dessins

Un jeu Crash Bandicoot bientôt disponible sur Smartphone

Thaïlande: l’incroyable Temple du Dragon « Wat Samphran »

Netflix commande une troisième saison de « Sex Education »

Oscars : le discours poignant de Joaquin Phoenix pour la protection de l’environnement

McDonald’s : un bug de l’appli permet de commander gratuitement

Johnnie Walker : des bouteilles interactives Game of Thrones

Bill Gates s’offre un yachts à hydrogène pour 644 millions de dollars !

Lyon : un restaurant éphémère Charlie et la Chocolaterie débarque