Une graphiste illustre son chagrin d’amour avec des clichés Instagram

Après les menus photoshop de Jilly Ballistic collés sur les affiches que le street artist adore détester, voici ici la démarche similaire de la graphiste Victoria Siemer. Avec son coeur brisé, elle place des fenêtres pop-up sur ses clichés Instagram laissant ainsi parler ses émotions du moment.  La jeune designer new-yorkaise a réalisé que le chagrin d’amour est parfois « comme un message d’erreur qui apparaît à l’improviste, vous laissant seule sans savoir comment faire face ».

victoria-siemer-00

victoria-siemer-03

victoria-siemer-0111

victoria-siemer-01222

victoria-siemer-012

victoria-siemer-011

victoria-siemer-0112

victoria-siemer-010

victoria-siemer-08

victoria-siemer-07

victoria-siemer-06

victoria-siemer-05

victoria-siemer-02

victoria-siemer-0b



Commentaires

Derniers Articles

 

Si Twin Peaks avait un son propre site touristique

Elle invite que des hommes à son enterrement de vie de jeune fille

Les sculptures fantastiques de Lisa Toms

Une tyrolienne va être installée sur la Tour Eiffel

Séoul : ouverture d’une autoroute abandonnée transformée en promenade plantée

Paris : installation d’une piste d’athlétisme flottante sur la Seine

Un Hand Spinner de luxe signé Cartier ?

Londres : la cabine téléphonique rouge devient un mini-espace de travail à louer

Un café éphémère « Twin Peaks » pour le retour de la série

Un ferronnier se fabrique un Spinner Batman géant

Netflix dévoile un teaser pour la série dérivée de « Dark Crystal »

Des « Hand Spinner » LEGO à faire soi-même

Grande exposition Valérian à Paris

Un café à rats va ouvrir à Sans Francisco

Avec la pose longue, ce photographe transforme les films cultes en art abstrait

Le premier Nutella Café va ouvrir à Chicago

Périgueux : inauguration d’un passage piéton arc-en-ciel pour lutter contre l’homophobie

Les Simpson : une version gonflable de la Taverne de Moe

Les logos des fast-food en version Manga

Écosse : une maison de Hobbit construite par un fan de Tolkien

Avec Face App, un visiteur du Rijksmuseum d’Amsterdam fait sourire les toiles de maîtres

Avant de poser un parquet, il laisse une petite blague pour le prochain propriétaire

Le thème d’Harry Potter remixé au « finger drumming »

Elle anime « Alien Covenant » avec du papier découpé

f0ae66bd7cf33402fce65f7984cbd5ed%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%