Nantes: Payer son repas au restaurant …avec des petits-beurre

Nantes veut lancer sa propre « monnaie » locale virtuelle.

NANTES – La mairie de Nantes entend lancer en 2013, sur l’ensemble de son agglomération, une « monnaie » locale virtuelle destinée à favoriser et accélérer les échanges économiques locaux, a indiqué jeudi à l’AFP Pascal Bolo, adjoint au maire de Nantes et vice-président de Nantes Métropole.


« Il existait déjà des monnaies locales à petite échelle et à visées éthiques en France, mais ce sera une première nationale à l’échelle des 600.000 habitants de l’agglomération« , a-t-il souligné.

Le but est « avant tout de favoriser et accélérer les échanges économiques en aidant les entreprises à se financer à moindre coût« , a détaillé l’élu, assurant qu' »il ne s’agit pas du tout de concurrencer l’euro« .
Le Crédit municipal de Nantes sera chargé de gérer la chambre de compensation de cette monnaie qui sera à stricte parité avec l’euro et ne sera pas convertible.

Mis sur les rails fin 2011 par l’actuel Premier ministre Jean-Marc Ayrault, alors qu’il était maire de Nantes, le lancement de cette monnaie virtuelle est prévu pour juin prochain.

« Nous allons lancer dans les prochains jours un concours pour déterminer le nom de cette monnaie et le démarrage des adhésions sera ouvert à partir de mars 2013« , a expliqué M. Bolo.
En pratique, « les entreprises adhérentes qui choisiront ce moyen d’échange ne seront pas obligées de puiser dans leur trésorerie en euros et risqueront donc moins d’agios« , a-t-il indiqué.
A l’inverse, « accepter un paiement en monnaie locale ne sera intéressant pour une entreprise que si elle est sûre de pouvoir rapidement le dépenser« , a-t-il reconnu.

A terme, les concepteurs du projet souhaitent qu’il concerne également les particuliers salariés des entreprises adhérentes qui, au moyen de cartes de paiement ou de paiements par smartphones pourraient, à leur tour, faire circuler cette monnaie et générer de la croissance locale.
Plusieurs monnaies locales ont vu le jour en Europe et en France ces dernières années, pour dynamiser les échanges économiques au sein d’une ville. En France, la monnaie Sol a été lancée sous forme électronique, en partenariat avec les collectivités locales, dans l’agglomération de Grenoble et de Toulouse (Sol-Violette) notamment.
D’autres monnaies locales ont été lançées par des associations dans des villes comme Pézenas (l’Occitan), Villeneuve-sur-Lot (l’Abeille) ou Saint-Dié des Vosges (le Déodat). AFP et via

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement