Un robot va en cours à la place d’un enfant atteint de leucémie

Dans une classe moscovite, un élève très particulier participe à une leçon: Stepan, un robot en plastique monté sur roues, est à l’école pour aider un petit garçon atteint de leucémie en suivant les cours à sa place.

Equipé d’une caméra web, d’un micro et d’enceintes, le robot Stepan retransmet en temps réel tout ce qui se passe dans la classe vers l’ordinateur à domicile du vrai Stepan, un enfant de 12 ans qui n’a pas le droit de quitter son domicile, son système immunitaire étant trop affaibli.

« Nous appelons aussi notre robot Stepan. Quand la leçon commence, il se met au travail comme un élève ordinaire et y participe de manière très active », raconte la responsable de la classe, Alla Guevak.

Un écran installé sur le devant de la machine permet en effet au vrai Stepan d’intervenir à tout moment pour demander une précision au professeur ou bien répondre à une question, explique-t-elle. Atteint de leucémie depuis deux ans, Stepan Soupine, un petit garçon aux grands yeux bleus et aux cheveux châtains, recevait auparavant la visite d’un professeur à domicile, mais depuis septembre, il suit également certains cours grâce au robot.

Il s’agit notamment des cours d’histoire, de géographie, d’anglais et de français. Les matières étudiées de manière plus approfondie dans l’enseignement secondaire, telles que le russe ou les mathématiques, nécessitent encore la venue d’un professeur chez lui, indique Mme Guevak.

Assis devant son ordinateur, le petit Stepan assure se sentir libre de ses mouvements et vraiment présent dans la classe car c’est lui qui dirige le robot.

« Je peux changer la vitesse du robot, aller lentement ou plus rapidement. Je peux faire bouger sa tête pour regarder à gauche ou à droite. Comme ça, j’ai l’impression d’être vraiment en classe », dit Stepan.

Le même sentiment est partagé par Mme Guevak. « Au début, c’était un peu étrange, mais nous nous sommes habitués. Pendant les pauses, entre les cours, Stepan communique de manière très active avec les autres élèves. Nous le traitons comme s’il était présent, ici, avec nous », confie-t-elle.

Pour sa mère, Nina Soupine, c’est surtout cette « présence » qui compte. « Les enfants en classe s’amusent, font des bêtises, communiquent. Là, Stepan peut participer. Cela lui manque: la vie normale d’un petit garçon », estime-t-elle.

Conçu en 2008 dans un institut de Moscou, le robot, dont le prix s’élève à 3.000 dollars, peut recevoir des ordres à distance via l’Internet de n’importe quel endroit dans le monde, raconte le coordinateur du projet, Viatcheslav Kravtsov. « On peut l’utiliser dans plusieurs domaines de la vie. D’abord, on envisage de le développer dans la sphère sociale, c’est-à-dire dans l’éducation, la santé et pour le travail à distance des handicapés », explique-t-il.

« Il y a beaucoup d’handicapés dans notre pays et ils ont besoin d’aide », ajoute M. Kravtsov.

L’école 166 de Moscou, où étudie Stepan Soupine, a reçu le petit robot à titre gracieux, dans le cadre d’un projet expérimental lancé par ses concepteurs.Mais quelle que soit sa reconnaissance envers le petit robot, Stepan, espère néanmoins se séparer un jour de lui et retourner à l’école comme tous les garçons de son âge.  ©LeMonde.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Atteinte de synesthésie, elle peint la musique comme elle la voit

Disney lève le voile sur le parc à thème Star Wars Land

Il crée des versions animées de ses tatouages

Les publicités peintes de retour sur les murs de New York

Le groupe déjanté Die Antwoord aura sa propre série

L’épisode 6 de Game of Thrones fuite, Twitter s’enflamme

8 000 sculptures mythiques disponibles en impression 3D

C’était quoi La Cinq ?

Des tapis Ikea dans Game of Thrones ? Ikea joue le jeu !

Un poulet gonflable à l’effigie de Donald Trump devant la Maison Blanche

Sur 600km, des marathoniens ont regardé 60 épisodes de Game of Thrones

Cette ancienne institutrice réalise des maquillages surréalistes !

Disney rompt avec Netflix pour lancer sa propre plateforme de SVoD

« ÇA » : une expérience immersive ouvre au public

Victime d’un bug d’impression, elle ressemble à « Coneheads » sur son passeport

Une combinaison de surf rencontre le costume cravate

Zlatan lance son jeu vidéo

Le clip « Thriller » revient en version 3D

Loving Vincent, le film aux 65.000 tableaux peints à la main

David Hasselhoff dévoile son clip pour « Guardians Inferno »

Il transforme des appareils photos usagés en petits robots

Karaté Kid va revenir sous la forme d’une mini-série

Deux faux employés de la Ville de Paris dérobent des Space Invaders

Si Game of Thrones était une série animée

dc1487d77d6ef8c36d73d8c6954704b7!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!