Un masque terrifiant pour femmes « trops bruyantes »

Ce masque de punition d’origine allemande était destiné aux femmes condamnées pour  «grossière, femme bruyante ».

Ce masque a été utilisé comme une punition pour les femmes considérées comme « passer trop de temps en commérages ou à se quereller« . Cette sanction était infligée par un magistrat local. Le masque développé en Grande-Bretagne dans les années 1500, fut utilisé dans d’autres pays européens, y compris l’Allemagne. Lorsque vous portez le masque, il était impossible de parler. Une cloche sur le dessus du crâne devait attirer l’attention pour accentuer l’humiliation du porteur. Il a été utilisé jusqu’au début des années 1800. source

Photo: science Museum London

Commentaires

Derniers Articles

 

Les couvertures originales de « Martine » mises aux enchères

Paris : le Championnat de France de Barbe arrive en juin

Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn réembauché par Disney !

Quand des fans fabriquent des drones Star Wars

Loliware : la paille comestible et biodégradable fabriquée à base d’algues

Arctique : la première exposition de photos sous la glace

Booba se plonge dans la peau de Tony Montana dans Scarface

Lyon : lancement de robots qui garent votre voiture à l’aéroport

Les pancartes de la « Marche du Siècle »

Un jeu éducatif qui lève le tabou des règles

Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Alien : six courts métrages pour célébrer les 40 ans de la saga

Japon : un train entier devient un restaurant itinérant

Love, Death and Robots : la nouvelle série Netflix de David Fincher sort aujourd’hui

Texas : un village de maisons imprimées en 3D

Paris : un affichage au double visage pour le film « Us »

Pollution plastique en mer : nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

Avengers Endgame dévoile son trailer officiel

Netflix devrait diffuser la série One Piece en live action

David Beckham piégé par une fausse statue en son honneur

Bruxelles : un opéra revisite Frankenstein

La version coréenne du Moonwalk

FRIENDS : le set Lego imaginé par un fan français va être commercialisé

Emma Watson, ambassadrice d’une application pour choisir des marques éthiques