Un clip de rap vintage signé Greenpeace dénonce la surconsommation de viande

Pour lutter contre la sur-consommation de viande et ses conséquences néfastes pour la planète, Greenpeace France lance sa campagne d’été sous forme d’un clip vintage digne d’MTV. « BBQ song » est un hit pour dénoncer l’impact de la surconsommation de viande qui s’est accentué depuis 25 ans.

Avec près de 80 % des animaux qui sont élevés dans des élevages industriels, la production industrielle de viande génère d’énormes problèmes sanitaires et environnementaux dont 14 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, une pollution de l’eau et la déforestation massive dans certaines régions du globe.

Gangsta Grill

Pour Greenpeace France, il est urgent d’agir et cela commence dès cet été, alors que la saison des barbecues est déjà entamée. Imaginé par l’agence 84.Paris, le clip « BBQ song » reprend les codes des tubes hip-hop/rap des années 90. Il met en scène des animojis rappeurs poulet, boeuf, cochon et agneau – les Gangsta Grill – qui appellent les amateurs de barbecue, de façon ludique et dédramatisante, à transformer leurs barbecues estivaux en un moment de découverte convivial.

Élevage industriel : un impact dramatique sur la planète

Dans ce tube de l’été déjanté, le beatboxer et imitateur français Eklips s’est glissé dans la peau de Notorious B.I.G., de B-Real du groupe Cypress Hill, et de Snoop Dogg. Saucisses, brochettes, côtelettes…. les paroles de cette BBQ Song nous incitent à diminuer la proportion de viande, à faire attention à la provenance et à leur qualité et surtout à essayer des recettes de légumes.

Par ce film, Greenpeace France souhaite alerter les Français : l’élevage industriel a un impact dramatique sur la planète. Avec 86 kg de viande par personne et par an en moyenne, les Français consomment toujours beaucoup trop de viande, plus du double de la moyenne mondiale. Les perspectives ne sont pas rassurantes : d’ici à 2050, la consommation de viande pourrait doubler dans le monde.

Des solutions existent : adopter un régime végétalien, végétarien ou privilégier des alternatives végétales aux protéines animales plusieurs fois par semaine participent à un meilleur respect de l’environnement. C’est aussi le cas des modes de production écologique, sans OGM, ni antibiotique, qui assurent également un meilleur bien-être à l’animal. www.bbqsong.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Mojipic : un système qui affiche vos dessins à l’arrière de votre voiture

Des logos célèbres deviennent des films Disney

Apple dévoile les gagnants des iPhone Photography Awards 2019

Un amateur de GPS drawing rend hommage à Frida Kahlo

Mark Hamill partage une vidéo de son audition avec Harrison Ford (1977)

Un toboggan aquatique équipé de casques de réalité virtuelle

Décès de Rutger Hauer, l’acteur de «Blade Runner»

Ce fan du premier Roi Lion revisite le film de 2019

Les animaux surréalistes de Ronald Ong

Uma Thurman et Quentin Tarantino discutent d’un Kill Bill 3

Stranger Things: une bouée Demogorgon grandeur nature

Premier trailer pour la série The Witcher

Bourges : du video mapping révèle les secrets historiques de la ville

Il transforme un container en Polaroid géant fonctionnel

Norvège : un concept d’hôtel vertigineux accroché à une falaise

Harley Quinn : la nouvelle série animé dévoile son trailer

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum