Un clip de rap vintage signé Greenpeace dénonce la surconsommation de viande

Pour lutter contre la sur-consommation de viande et ses conséquences néfastes pour la planète, Greenpeace France lance sa campagne d’été sous forme d’un clip vintage digne d’MTV. « BBQ song » est un hit pour dénoncer l’impact de la surconsommation de viande qui s’est accentué depuis 25 ans.

Avec près de 80 % des animaux qui sont élevés dans des élevages industriels, la production industrielle de viande génère d’énormes problèmes sanitaires et environnementaux dont 14 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, une pollution de l’eau et la déforestation massive dans certaines régions du globe.

Gangsta Grill

Pour Greenpeace France, il est urgent d’agir et cela commence dès cet été, alors que la saison des barbecues est déjà entamée. Imaginé par l’agence 84.Paris, le clip « BBQ song » reprend les codes des tubes hip-hop/rap des années 90. Il met en scène des animojis rappeurs poulet, boeuf, cochon et agneau – les Gangsta Grill – qui appellent les amateurs de barbecue, de façon ludique et dédramatisante, à transformer leurs barbecues estivaux en un moment de découverte convivial.

Élevage industriel : un impact dramatique sur la planète

Dans ce tube de l’été déjanté, le beatboxer et imitateur français Eklips s’est glissé dans la peau de Notorious B.I.G., de B-Real du groupe Cypress Hill, et de Snoop Dogg. Saucisses, brochettes, côtelettes…. les paroles de cette BBQ Song nous incitent à diminuer la proportion de viande, à faire attention à la provenance et à leur qualité et surtout à essayer des recettes de légumes.

Par ce film, Greenpeace France souhaite alerter les Français : l’élevage industriel a un impact dramatique sur la planète. Avec 86 kg de viande par personne et par an en moyenne, les Français consomment toujours beaucoup trop de viande, plus du double de la moyenne mondiale. Les perspectives ne sont pas rassurantes : d’ici à 2050, la consommation de viande pourrait doubler dans le monde.

Des solutions existent : adopter un régime végétalien, végétarien ou privilégier des alternatives végétales aux protéines animales plusieurs fois par semaine participent à un meilleur respect de l’environnement. C’est aussi le cas des modes de production écologique, sans OGM, ni antibiotique, qui assurent également un meilleur bien-être à l’animal. www.bbqsong.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

The Mandalorian: Bébé Yoda fait craquer les fans

Les photos poignantes de Steve McCurry qui représentent le lien entre humain et animaux

Bird : des selfies avec un casque pour obtenir des balades gratuites

Le Cambodge interdit enfin les balades à dos d’éléphants à Angkor

Le Seigneur des Anneaux : Amazon renouvelle déjà la série pour une saison 2

Fast and Furious: la série animée de Netflix se dévoile

The Mandalorian dévoile deux superbes figurines signées Hot Toys

Andrew Rae illustre notre dépendance au smartphone

Le film « À Couteaux Tirés » lance un CLUEDO sur Instagram

McDonald’s dévoile une publicité de Noël animée très touchante

Une reproduction géante du vaisseau d’Albator en paille de riz

Dans sa série, Loki devrait avoir un double féminin !

Mochi : le robot qui apprend le codage aux enfants sans les exposer aux écrans

Les photos gagnantes des Comedy Wildlife Photography Awards 2019

The Mandalorian : l’apparition d’un bébé Yoda enflamme les réseaux

Chine : un spectacle de 800 drones représente des avions fantômes

Une série Sin City est en préparation !

Fortnite va vous permettre d’incarner un Stormtrooper

Narwhal, l’adorable chiot qui a une queue sur la tête

Un hôtel Nutella va ouvrir en Californie

Paris : un atelier vous propose de vous photographier en costume d’époque

John Lewis dévoile son joli conte de Noël 2019

The Mandalorian : après la série, le film ?

Le prochain 0SS 117 recherche des figurants sur Paris