The Irishman : Martin Scorsese évoque le de-aging qui rajeunit les acteurs

L’actualité du moment au cinéma, ce n’est pas seulement La Reine des neiges 2 mais aussi The Irishman. Le nouveau film de Martin Scorsese disponible dès aujourd’hui sur la plateforme de streaming Netflix. Ce dernier est très médiatisé en raison de la technologie utilisée, la VFX ou de-aging qui permet entre autres à un acteur de rajeunir.

Une technologie qui enlève le réalisme du film ?

Pourquoi l’utilisation de cette technologie ? Tout simplement parce que « The Irishman » s’étend sur plusieurs décennies. Le long-métrage retrace l’histoire du tueur à gages Frank Sheeran. L’histoire part de son service pendant la Seconde Guerre mondiale jusqu’à son époque mafieuse avec le parrain Jimmy Hoffa. Sachant que Robert de Niro et Al Pacino ont 76 et 79 ans, il fallait trouver un moyen de les rajeunir, ce que la technologie VFX permet.

Le risque de cette technologie est d’avoir une image peu réaliste qui rend l’image proche de celle d’un jeu vidéo. Étant donné qu’une grande partie du film se déroule dans le passé, la VFX aurait pu être une source de distraction qui empêcherait de se concentrer sur la narration. Les exemples précédents sont toutefois plutôt bons, comme le montre Samuel L.Jackson dans « Captain Marvel ».

Robert De Niro et le « de-aging »

Martin Scorsese le réalisateur de « The Irishman » s’est exprimé au sujet de cette technologie. « Cette image générée par ordinateur a été conçue par Pablo Helman en collaboration avec Rodrigo Prieto. Ainsi, ce sont eux qui ont trouvé les solutions, notamment au niveau de l’éclairage. On se demandait des fois : pourquoi est-ce que la lumière est projetée dans ce sens ? Et ils nous répondaient : Parce que le marqueur sur le visage doit frapper un certain endroit pour que la technologie fonctionne ».

Le réalisateur rassure toutefois son public, cette donnée n’a pas interféré avec le tournage. « Je n’ai pas trouvé que leur travail avec les aspects techniques de l’éclairage interférait d’une façon ou d’une autre avec ce que je faisais ou ce que les acteurs faisaient. Je pense que l’un des principaux changements que j’ai remarqués sur le plateau, c’est les caméras.  Je tourne habituellement avec deux caméras. Là ils y en avaient neuf ! » »

Si vous voulez vous faire votre propre idée, « The Irishman » est actuellement disponible sur Netflix.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement