Les fantômes du Père Lachaise, superbe pilote d’animation

FRANCE – « The Ghost of Pere Lachaise » est un merveilleux pilote d’un projet de long métrage de deux jeunes réalisateurs Antoine Colomb et Guillaume Rio qui a nécessité 75 jours de travail acharné.

The ghosts of Père Lachaise from ChezEddy on Vimeo.

Imaginez un club réunissant certains des plus grands noms de notre histoire… Un lieu où l’on côtoie des artistes légendaires, d’illustres politiciens, une armada de comédiens célèbres… et une rock-star internationale… Un club très fermé, et pourtant ouvert à tous… Cette adresse existe, et son entrée est gratuite : bienvenue au cimetière du Père-Lachaise !

Seul problème : tous les visiteurs, frustrés, en repartent en faisant ce pertinent constat : « Les morts étaient plus causants de leur vivant ! ». Tous les visiteurs, … sauf Lucie. Par miracle, elle a non seulement le don de communiquer avec les habitants du cimetière, mais surtout de se lier d’amitié avec le carré le plus VIP composé de Jim Morrison, Oscar Wilde, Honoré de Balzac et Frédéric Chopin.

C’est Antoine Colomb et Guillaume Rio (« Gorg et Lala », « Les PodCasts », « Le Donjon de Naheulbeuk »), auteurs et futurs réalisateurs du projet, qui le proposent à leurs productrices, Carine Ruszniewski et Carole Lambert chez De Films en Aiguille.

Chez Eddy entre très tôt en co-développement avec DFEA. L’écriture et la préparation graphique sont ainsi immédiatement synchronisées avec le studio. Un système fluide de validations est mis en place entre nos deux structures de façon à donner un cadre solide à la future co-production, et surtout permettre d’éviter toute déperdition budgétaire ou d’information.

Après le générique de Splice (Kook Ewo) en 2009, et celui, plus récent, de Plan de Table (Parallel), ChezEddy réaffirme sa volonté d’aller vers le cinéma, poursuivant une logique établie de longue date. A ce stade de développement du studio, sur le plan technique/pipeline comme sur l’expérience accumulée, le projet de long-métrage d’animation Les Fantômes du Père Lachaise s’avère être un très bon marqueur des tout proches 10 ans d’existence de ChezEddy (2002/2012).

Le casting et la notoriété ?du Père Lachaise ancrent le film dans une dimension internationale. Chopin est une légende vivante en Pologne, et Oscar Wilde est le dernier dandy britannique… Il s’agit de toucher également un public hors hexagone.

Saluons ici le remarquable talent de deux designers proches de ChezEddy à qui l’on doit la préparation graphique du film : Rémi Salmon pour les décors et Julien Faure pour les personnages – ainsi que la direction artistique et la supervision générale assurée par Jérôme Calvet et Jean-Charles Kerninon.

 

Source : DigitalHunter

Commentaires

Derniers Articles

 

Mojipic : un système qui affiche vos dessins à l’arrière de votre voiture

Des logos célèbres deviennent des films Disney

Apple dévoile les gagnants des iPhone Photography Awards 2019

Un amateur de GPS drawing rend hommage à Frida Kahlo

Mark Hamill partage une vidéo de son audition avec Harrison Ford (1977)

Un toboggan aquatique équipé de casques de réalité virtuelle

Décès de Rutger Hauer, l’acteur de «Blade Runner»

Ce fan du premier Roi Lion revisite le film de 2019

Les animaux surréalistes de Ronald Ong

Uma Thurman et Quentin Tarantino discutent d’un Kill Bill 3

Stranger Things: une bouée Demogorgon grandeur nature

Premier trailer pour la série The Witcher

Bourges : du video mapping révèle les secrets historiques de la ville

Il transforme un container en Polaroid géant fonctionnel

Norvège : un concept d’hôtel vertigineux accroché à une falaise

Harley Quinn : la nouvelle série animé dévoile son trailer

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum