Juste dans les temps : un musée de la gueule de bois ouvre en Croatie

C’est de circonstance en cette période de fêtes bien arrosées. Un nouvel espace culturel entièrement dédié à la gueule de bois vient d’ouvrir ses portes à Zagreb, la capitale croate.

Museum of Hangovers

Les musées focalisés sur les alcools sont déjà légion à travers le monde. Mais celui-ci est le premier à prendre pour unique thème les gueules de bois, selon ses créateurs. Au rendez-vous : les récits fantasques des nuits d’ivresse, ainsi que l’épreuve de leurs lendemains.

À l’origine du concept : une soirée

CNN rapporte l’histoire. Rino Dubokovic, étudiant en université à Zagreb, sortait comme à l’accoutumée avec ses camarades de beuveries. Chacun, tour à tour, a raconté ce qui lui était arrivé de plus extravagant lors de soirées alcoolisées.

L’idée a surgi comme une évidence. Créer un espace pour rassembler « une collection de tous les objets emblématiques d’histoires de bourrés, et les recontextualiser par un récit ». Quelque 6 mois après, c’est chose faite : le Musée des gueules de bois est accessible.

Des expériences interactives et des histoires sans pareilles

Le musée se divise en 4 espaces. Dans l’un d’eux, les visiteurs testent leurs réflexes en portant des lunettes reproduisant les troubles visuels liés à l’alcoolisation – perte d’équilibre garantie ! Ailleurs, le public découvre les meilleurs souvenirs de lendemain de cuite.

On a une compassion toute particulière pour l’un des témoignages exposés. Un jeune homme se rappelle être rentré chez lui au petit matin. Il montre alors sa carte d’identité à la personne qui lui ouvre la porte, pensant qu’il allait rentrer dans une boîte de nuit. Manque de pot, la personne qu’il a en face de lui n’est pas un videur, mais son paternel. Cerise sur le gâteau, ce dernier est en uniforme de police, puisqu’il s’apprêtait à partir travailler.

Si, vous aussi, vous conservez des souvenirs hilarants de nuits avinés, vous pouvez les partager directement sur le site du musée. L’histoire peut même intégrer les collections officielles de l’institution ! Un honneur en son genre, si l’on veut.

Sur une note moins cocasse : l’alcool tue. Sa consommation est liée à 7,1 % des décès annuels en France, selon l’agence nationale Santé publique France. Ce pourcentage représente environ 41 000 morts. Et pour rappel, la prise d’alcool peut même affecter la santé d’un foetus.

Commentaires

Derniers Articles

 

Le tombeau de Romulus aurait été découvert sous le Colisée à Rome

Le créateur des figurines LEGO, Jens Nygaard Knudsen, est décédé

Un musée éphémère en l’honneur de Britney Spears

Netflix : la série d’animation Transformers se dévoile

La Maison Karl Lagerfeld lance son « Pac-man »

Dans ce refuge, vous pouvez passer la journée avec des loups

Les rencontres de sosies les plus improbables

La saison 3 de Westworld dévoile un nouveau trailer !

L’association HandsAway dévoile une campagne contre le harcèlement

Paris : le passage de Kim Kardashian et Kanye West au KFC affole Twitter

Hasbro va relancer la production des petites consoles TIGER

Une influenceuse simule un voyage à Bali avec une séance photo chez Ikea

Cette grand-mère utilise des LEGO pour aider les personnes handicapées

Les Maîtres de l’univers: découvrez le casting vocal 5 étoiles de la série Netflix

Burger King affiche un Whopper moisi pour une bonne raison

Exposition sur Louis de Funès à la Cinémathèque française

Le Sony World Photography Awards 2020 révèle ses finalistes

Quicksett : l’invention qui va changer la vie des snowbordeurs

Overwatch bientôt adapté en série sur Netflix ?

Ces photos d’oursons qui dansent font le tour du monde

Deepfake : quand Neo choisit la pilule bleue

Un hôtel de luxe flottant sur une rivière ouvre en Suède

Des boulettes de riz comme vous n’en avez jamais vu

Robert Pattinson en Batman se dévoile