Doctor Who : un fan construit une librairie « TARDIS » en libre-service

Dans la cultisme série anglaise de la BBC, le TARDIS est une machine à voyager dans le temps et l’espace, l’acronyme de Time And Relative Dimension In Space. Construite par Dan Femke, un fan américain de Doctor Who basé à Detroit, cette réplique de la Police Box des années 70 est ici transformée en petite librairie en libre-service. Rebaptisée pour l’occasion en « Totally Awesome Reading Dispensary In Society », ce TARDIS fait-maison fait le bonheur des riverains qui sont libres de prendre et de déposer des ouvrages. Une bonne idée et une très belle réalisation.

Commentaires

Derniers Articles

 

Irritée qu’on lui touche les cheveux sans arrêt, elle crée un jeu vidéo 8 bits

Paris : un sauna « Solar Egg » s’installe dans le jardin de l’Institut suédois

Motorola transforme votre téléphone en appareil photo Polaroid

Les photos de New Delhi sous un épais nuage de pollution

Une boutique Primark 100% dédiée à Harry Potter

KFC lance un kit pour décorer son sapin de Noël

Une saison 2 de « Message à caractère informatif » arrive sur Canal+

IKEA résout vos problèmes d’intérieur avec humour dans sa nouvelle campagne

Hitman revient dans une série télé

Il invente les bâtons de ski avec fiole d’alcool intégrée

Amazon va bien adapter Le Seigneur des Anneaux en série télé

Les Minikeums reviennent à la TV en décembre avec Kev Adams

Les Spice Girls sont de retour !

Paris : ouverture d’une salle de sport 100% naturiste !

Battlefront II: quand deux voisins fans de Star Wars s’affrontent

Mattel dévoile la première poupée Barbie voilée

Ford conçoit une casquette connectée pour lutter contre la somnolence au volant

Europeana, le plus grand musée numérique du monde accessible gratuitement

Quimera, le chat « double-face » aussi rare que magnifique

Le travail de Jamie Hewlett compilé par les éditions TASCHEN

Il installe un court de tennis… dans une église !

Une fresque géante en sel pour les 10 ans d’Assassin’s Creed

13 visuels en trompe l’oeil pour « Le Crime de l’Orient-Express »

Mirror, le film qui s’amuse à juxtaposer des objets

0bd160eebae75b8576af2e72b54ffca1llllllllll