Ce street-artist fait pleurer nos meubles abandonnés

Ils n’auront certainement pas de seconde vie, ils auront au moins un nouveau visage. Fut-il triste. Depuis un an maintenant, un street artiste de Los Angeles connu sous le nom de Lonesome Town (ville solitaire en VF) transforme les déchets mobiliers laissés sur le trottoir en clowns tristes. Usés, défoncés, hors d’état de marche, qu’importe pourvu qu’il puisse peindre dessus.

Une bouche peinte en rouge par ci, des yeux tristes par là et un gros nez rouge au milieu servent désormais d’ornements à ces meubles en fin de vie.

Cette démarche plait beaucoup aux riverains et contribue à mettre un peu de gaieté dans des rues parfois délaissées. Lonesome Town trouve même cela « joliment tragique ». L’idée lui est venue lorsqu’il est rentré d’un voyage en Espagne et qu’il a croisé la route d’un frigo abandonné sur le trottoir. Celui-ci semblait le regarder d’un air triste, lui qui avait fait partie intégrante d’une famille, quotidiennement, et ce, pendant de longues années, se retrouvait désormais, seul et abonné.

Il commence alors à lui peindre un visage, puis le lendemain il ajoute des boutons, puis des pois et enfin un chapeau. il passe entre 10 et 90 minutes sur ces objets abandonnés selon leur dimension.

Si les passants regardaient cela du coin de l’œil, désormais il existe un véritable engouement autour de ces clowns tristes, si bien qu’un anonyme a même ouvert un compte Instagram pour suivre l’apparition de nouvelles œuvres. Certaines d’entre elles, une fois peintes, ne restent pas bien longtemps dans la rue. Vous pouvez même croiser les hashtag #sadclown et #sadcouch sur la toile accompagnés de clichés de ces « installations ».

Vous pouvez suivre son travail sur son compte Instagram.

Via : LA Weekly

Lire aussi : Dambo, le street artist qui a fabriqué 3500 nichoirs à oiseaux

Commentaires

Derniers Articles

 

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite

Les restaurants sous-marins des Maldives

La SNCF revisite des films cultes

M&M’s ouvre un escape game gratuit à Paris

Les illusions de Wian Magic

Il réalise son autoportrait à la manière de 50 cartoons différents

Barcelone : les statues humaines des Ramblas

Un « Final Boss » géant réalisé avec 300 000 dahlias

Quand deux pâtissiers réalisent un Kraken 100% chocolat

Le reboot de « She-Ra » arrive sur Netflix

Quand un enseignant dessine à la craie pour motiver ses élèves