Ce street-artist fait pleurer nos meubles abandonnés

Ils n’auront certainement pas de seconde vie, ils auront au moins un nouveau visage. Fut-il triste. Depuis un an maintenant, un street artiste de Los Angeles connu sous le nom de Lonesome Town (ville solitaire en VF) transforme les déchets mobiliers laissés sur le trottoir en clowns tristes. Usés, défoncés, hors d’état de marche, qu’importe pourvu qu’il puisse peindre dessus.

Une bouche peinte en rouge par ci, des yeux tristes par là et un gros nez rouge au milieu servent désormais d’ornements à ces meubles en fin de vie.

Cette démarche plait beaucoup aux riverains et contribue à mettre un peu de gaieté dans des rues parfois délaissées. Lonesome Town trouve même cela « joliment tragique ». L’idée lui est venue lorsqu’il est rentré d’un voyage en Espagne et qu’il a croisé la route d’un frigo abandonné sur le trottoir. Celui-ci semblait le regarder d’un air triste, lui qui avait fait partie intégrante d’une famille, quotidiennement, et ce, pendant de longues années, se retrouvait désormais, seul et abonné.

Il commence alors à lui peindre un visage, puis le lendemain il ajoute des boutons, puis des pois et enfin un chapeau. il passe entre 10 et 90 minutes sur ces objets abandonnés selon leur dimension.

Si les passants regardaient cela du coin de l’œil, désormais il existe un véritable engouement autour de ces clowns tristes, si bien qu’un anonyme a même ouvert un compte Instagram pour suivre l’apparition de nouvelles œuvres. Certaines d’entre elles, une fois peintes, ne restent pas bien longtemps dans la rue. Vous pouvez même croiser les hashtag #sadclown et #sadcouch sur la toile accompagnés de clichés de ces « installations ».

Vous pouvez suivre son travail sur son compte Instagram.




Via : LA Weekly

Lire aussi : Dambo, le street artist qui a fabriqué 3500 nichoirs à oiseaux

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion