L’intégrale de Steven Spielberg à la cinémathèque française

Un des enfants prodiges du cinéma américain. Il se fait remarquer avec Duel en 1972, un film de terreur très efficace réalisé pour la télévision, avant de redéfinir en profondeur, avec des succès planétaires, les règles du divertissement cinématographique moderne. Il contribue à une résurrection semi-parodique du cinéma d’aventure feuilletonesque avec la série des Indiana Jones mais ne dédaigne pas les « grands sujets ». Sa contribution à la science-fiction moderne est importante.

Les Projections :

Consulter le calendrier complet ici.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Adidas dévoile des sneakers Thanos

Quand le PMU signe la plus grande course de tous les temps

À Lyon, cette street artist joue avec les éléments urbains

Ce compte Instagram rassemble les jeux de mots de nos commerces

Uniqlo France : une nouvelle collection Star Wars signée par trois artistes

Des trottinettes électriques piratées se mettent à dire des obscénités

Une nouveau trailer pour Men In Black International

Il fabrique des bornes d’arcade pour votre console Switch

Les tubes de Freddie Mercury deviennent des Comics vintage

Studio Ghibli: une nouvelle exposition ouvre à Tokyo

Avengers: Endgame : 300 drones reproduisent des figures Marvel

La série Swamp Thing dévoile son trailer

Un parc d’attractions dédié à Naruto ouvre ses portes

Braille Bricks : LEGO présente ses briques en braille

Balance ton Métro : l’opération qui dénonce le harcèlement des femmes dans les transports

Ce designer freelance nous raconte ses déboires en animation

Les chansons de David Bowie transformées en Comics vintage

Des affiches mystérieuses équipées de vraies boules Quies

Au Brésil, un menu Game of Thrones chez Burger King

Un robot géant entièrement composé de déchets plastiques signé Timberland

La version live de “La Belle et le Clochard” se dévoile

Il photographie les maisons les plus “moches” de Belgique

Pump Track: des modules flexibles pour skateurs et BMX

KFC lance un nouveau Colonel Sanders plus jeune et « hot »