L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Vous connaissez le « Crop Art » ? Cet art environnemental consiste à l’utilisation de plantes ou encore de graines pour créer une œuvre. Il trouve donc son essence en extérieur, dans la nature. Stan Herd a pour spécialité la reproduction de tableau plus ou moins célèbre en utilisant la végétation. Sa dernière en date ? Le détournement du tableau de Vincent Van Gogh « Oliviers » en 1889.L’œuvre de Stan Herd a été commandé par le Minneapolis Institut of Art. En image, l’oeuvre de Van Gogh puis celle de Stan Herd.

 

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Les gagnants du nouveau concours de photos National Geographic 2018

Le traîneau volant du Père Noël survole le Lac Léman

DisneyLand : une attraction avec un Faucon Millenium en grandeur nature

Les logos des réseaux sociaux revisités en tattoos

La NASA répond à la demande des fans pour sauver Iron Man

Grand Palais : la plus grande patinoire couverte du monde est de retour

Elles lancent un groupe Facebook pour faire des rencontres entre Gilets Jaunes célibataires

Stranger Things saison 3 : les titres des 8 épisodes dévoilés

Les Chevaliers du Zodiaque: le remake de Netflix dévoile un trailer

Avengers Endgame: le prochain Avengers dévoile son trailer

Il transforme les portraits de nos ancêtres en héros de la pop-culture

Game of Thrones: la saison 8 dévoile un nouveau teaser

Le prochain jeu vidéo Stranger Things se dévoile

Narcos : Mexico aura sa deuxième saison

Ce maquilleur crée d’incroyables illusions d’optique en 3D

Un film sur Cruella avec Emma Stone

Brooks lance des sneakers moches de Noël

Ce couple utilise la broderie pour immortaliser l’architecture européenne

Peter Jackson devrait finalement intervenir dans la série sur le Seigneur des Anneaux

La date de la saison 5 de Black Mirror connue ?

La pub de Noël 2018 la plus mignonne nous vient d’Autriche

Nicky Larson dévoile une nouvelle bande-annonce

Un jouet « Optimus Prime » motorisé fait sensation

La marque de chaussures Payless piège des influenceurs