Spot, le chien robot de Boston Dynamics a rejoint la police

Les chiens peuvent être utile à l’homme de différentes façons : chiens-guides, animaux de thérapie. Mais les nouveaux chiens robots peuvent trouver et de désamorcer des bombes. Vont-ils remplacer les fameux chiens policiers ?

Spot, le chien robot de Boston Dynamics a commencé à se développer dans le Massachusetts Institute of Technology en 1992. Il travaille maintenant avec l’équipe de déminage de la police de l’État du Massachusetts.

L’Union américaine des libertés civiles (ACLU), une organisation à but non lucratif pour les droits civils, a découvert son existence. L’organisation a eu accès à un document de protocole d’accord entre l’État et Boston Dynamics via une demande d’enregistrement public. L’ACLU a appris l’existence du chien robot après avoir visionné une vidéo sur la page Facebook du service de police.

« L’ACLU s’intéresse à ce sujet et cherche à en savoir plus sur la manière dont votre agence utilise ou a envisagé d’utiliser la robotique », a écrit le groupe.

L’organisation a recueilli des informations précieuses sur le nouveau partenariat. Notamment le fait que Boston Dynamics a loué le chient robot à la police pour une période de 90 jours entre août et novembre.

« Dans le but d’évaluer les capacités du robot dans les applications de maintien de l’ordre, en particulier à distance inspection des environnements potentiellement dangereux. »

Le chien robot pourrait avoir d’autres utilisations

En septembre, Boston Dynamics a annoncé que certaines organisations pourraient bientôt commencer à louer le robot quadrupède.

On ne sait pas encore combien coûte l’un des chiens, mais c’est sûrement cher. Le contrat signé prévoit que les robots ne puissent pas être utilisés pour menacer ou attaquer physiquement qui que ce soit.

« Une partie de notre processus d’évaluation anticipé avec les clients consiste à nous assurer que nous sommes sur la même longueur d’onde pour l’utilisation du robot. »
« Donc, dès le départ, nous sommes très clairs avec nos clients. Nous ne voulons pas que le robot soit utilisé de manière à nuire physiquement à quelqu’un« , précise l’entreprise.

atlas_w_spot

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement