« LIKE », l’exposition de Speedy Graphito à Lille

Speedy Graphito, présente son exposition « Like », qui se tient actuellement à la New Square Gallery à Lille.

Like. Si ce mot aux saveurs contemplatives et généreuses, affirme un contentement ébahi sur des réseaux sociaux, vous serez heureux d’aimer cette exposition comme on aime avoir un nouvel ami.

Voilà plus de vingt ans que l’informatique s’est installée dans les foyers. Son omniprésence dans notre quotidien a fini par modifier nos habitudes faisant naître ainsi de nouveaux codes, de nouveaux langages, une nouvelle perception du monde environnant. Petit à petit, elle s’est miniaturisée et, tel un compagnon nomade, s’est greffée sur notre conscience modelant ainsi les comportements instinctifs influant notre mode de vie.


Speedy Graphito, exposition LIKE, à la New… par Newsquaregallery

Le chevauchement de ces deux modes de pensée fait éclore un alliage aux particularités inédites. L’esprit prédomine sur le corps. On en viendrait presque à oublier la détérioration de la planète. Heureusement, la science de l’informatique nous sauvera de tout.

« L’homme dompté par sa créature se robotise. »

Des nouvelles e-motions se sont développées et, tel un virus, se sont emparées de notre mental. Des troubles de la perception causés par le flux incessant des débits d’informations sont apparus et se sont déployés imposant de nouvelles attitudes.

Les Smartphones se sont greffés à nos vies comme un nouvel organe. Miroirs de notre intégration sociale, ils nous ouvrent un monde où la réalité côtoie le virtuel.
On voyage pour capturer des souvenirs derrière notre caméscope. On délaisse l’émotion de l’instant au profit des éventuels partages virtuels. On se raconte, se parle, s’écrit, se voit, constamment reliés les uns aux autres.

« La vie ne sera plus comme avant. »

Comme toute évolution, celle-ci se doit d’être en progrès constant pour s’adapter au mieux aux modifications qu’elle a générées sur notre constitution. Le stockage de notre mémoire augmentée n’est pas à l’abri d’une mauvaise sauvegarde ou d’une dématérialisation brutale. Que reste-il des souvenirs stockés sur des vielles disquettes, ZIP ou autres cassettes vidéo ? La dégradation de notre mémoire virtuelle emprisonne nos souvenirs dans des ruines inaccessibles.
La mutation ne fait que commencer.

By Speedy Graphito via http://www.galerie-lille.fr
La galerie est ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.
Et le premier dimanche de chaque mois.

Commentaires

Derniers Articles

 

Un show de lumière à la basilique de Notre-Dame

Le reboot de Charmed dévoile son trailer

France : le premier McDonald’s colorié par des enfants

Ces photos sublimes dévoilent la capitale secrète de Corée du Nord

La une marquante de National Géographic

Il invente des insectes au design Star Wars

Ce street artist ajoute des QR codes à ses créations pour financer son art

Un gobelet de « Gant de Thanos » chez Disneyland

Chewbacca existe maintenant en veste pour homme

20 photos de Mai 68 se fondent dans le présent

Une exposition pour les 50 ans des « Shadoks »

La série sur « Le Seigneur des Anneaux » devrait être centrée sur Aragorn

Truck Surf Hotel: Le camion qui vous emmène vers des destinations paradisiaques

TeamLab : une exposition immersive numérique à La Villette

Une série d’horreur en vu pour Guillermo del Toro

Tokyo : embarquez gratuitement à bord du Panda Bus

Il incruste Harrison Ford dans « Solo: A Star Wars Story »

Quand Nikos Aliagas photographie l’Equipe de France de football

Deadpool détourne le rayon DVD d’un supermarché

Devenir Doctor Strange avec deux ventilateurs 3D

Les « Treets » sont de retour

Ces milliers de bicyclettes donnent vie à des photos surprenantes

Bohemian Rhapsody, le biopic sur Queen, dévoile son trailer

NERF lance une arme jouet inspiré d’Han Solo