« LIKE », l’exposition de Speedy Graphito à Lille

Speedy Graphito, présente son exposition « Like », qui se tient actuellement à la New Square Gallery à Lille.

Like. Si ce mot aux saveurs contemplatives et généreuses, affirme un contentement ébahi sur des réseaux sociaux, vous serez heureux d’aimer cette exposition comme on aime avoir un nouvel ami.

Voilà plus de vingt ans que l’informatique s’est installée dans les foyers. Son omniprésence dans notre quotidien a fini par modifier nos habitudes faisant naître ainsi de nouveaux codes, de nouveaux langages, une nouvelle perception du monde environnant. Petit à petit, elle s’est miniaturisée et, tel un compagnon nomade, s’est greffée sur notre conscience modelant ainsi les comportements instinctifs influant notre mode de vie.


Speedy Graphito, exposition LIKE, à la New… par Newsquaregallery

Le chevauchement de ces deux modes de pensée fait éclore un alliage aux particularités inédites. L’esprit prédomine sur le corps. On en viendrait presque à oublier la détérioration de la planète. Heureusement, la science de l’informatique nous sauvera de tout.

« L’homme dompté par sa créature se robotise. »

Des nouvelles e-motions se sont développées et, tel un virus, se sont emparées de notre mental. Des troubles de la perception causés par le flux incessant des débits d’informations sont apparus et se sont déployés imposant de nouvelles attitudes.

Les Smartphones se sont greffés à nos vies comme un nouvel organe. Miroirs de notre intégration sociale, ils nous ouvrent un monde où la réalité côtoie le virtuel.
On voyage pour capturer des souvenirs derrière notre caméscope. On délaisse l’émotion de l’instant au profit des éventuels partages virtuels. On se raconte, se parle, s’écrit, se voit, constamment reliés les uns aux autres.

« La vie ne sera plus comme avant. »

Comme toute évolution, celle-ci se doit d’être en progrès constant pour s’adapter au mieux aux modifications qu’elle a générées sur notre constitution. Le stockage de notre mémoire augmentée n’est pas à l’abri d’une mauvaise sauvegarde ou d’une dématérialisation brutale. Que reste-il des souvenirs stockés sur des vielles disquettes, ZIP ou autres cassettes vidéo ? La dégradation de notre mémoire virtuelle emprisonne nos souvenirs dans des ruines inaccessibles.
La mutation ne fait que commencer.

By Speedy Graphito via http://www.galerie-lille.fr
La galerie est ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.
Et le premier dimanche de chaque mois.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement