Des agents de la SNCF équipés de Google Glass

Hier, 23 octobre 2014, les passagers du train iDTGV Paris-Béziers ont été contrôlés par des agents de la SNCF équipés de Google Glass. Une première pour la filiale de la SNCF. La technologie de Google servait ici à vérifier la validité des titres de transport via l’affichage d’une croix verte ou rouge sur l’écran des lunettes.

Dans le coin supérieur droit des lunettes connectées, le nom et le numéro de siège du passager apparaissait ainsi qu’une notification inédite indiquant son éventuel anniversaire. Un pas de plus vers la personnalisation du service client.

google-glass-idtgv-paris-beziers-01

Universal-soldier-1992-03-g

Commentaires

Derniers Articles

 

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

Lancement d’une tente flottante pour camper sur l’eau

Un burger bleu pour dire adieu à Colette

Les Nouveaux Mutants : premier trailer pour le spin-off de la saga X-Men

Porg, la nouvelle coqueluche du prochain Star Wars

Une couverture « Nageoire de Sirène » pour buller dans le canapé

Un trailer de Stranger Things spécial Vendredi 13

Quand Daisy Ridley rappe sur du Eminem et parle Wookie

Les 5 inventions cool à tester en 2018 !

Fast food: un menu Dragon Ball au Japon

0242070d01de762d83a721fe37403045CCCCCCCCCCCCCCCCCCCC