Skins : la série la plus dangereuse pour les adolescents ?

« Skins US », fade adaptation américaine de la série générationnelle britannique, suscite outre-Atlantique l’indignation des associations parentales. Le Parents Television Concil lui a ainsi décerné le prix de « la série la plus dangereuse pour les adolescents ».

Depuis 2007, la série britannique « Skins » dépeint le quotidien mouvementé d’un groupe de lycéens de Bristol. Drogue, sexe, alcool : le programme a révolutionné les séries sur l’adolescence en adoptant un ton très réaliste.

La version américaine, située près de Baltimore et diffusée par MTV, veut s’inscrire dans cette lignée. Acteurs débutants choisis parmi des lycéens de Toronto et campagne marketing qui met l’accent sur ce qui a fait de « Skins » une série culte : une peinture crue de la réalité adolescente. Le programme est interdit aux moins de 17 ans mais on reproche à MTV de cibler un public plus jeune dans ses vidéos promotionnelles.

« La promotion de comportements dangereux »

Tim Winter, président du Parents Television Concil, organisme de surveillance télévisuelle conservateur, dénonce le programme :

« La campagne marketing fait la promotion des mensonges des adolescents à leurs parents et de toutes les façons de participer à des comportements dangereux, irresponsables, illégaux et réservés aux adultes.
Les bandes-annonces que nous avons vues pour l’instant font de presque chacun des personnages, des objets sexuels. »
Bryan Elsley, créateur de « Skins » qui l’a adaptée pour le public américain, défend la série :

« Il ne s’agit définitivement pas du programme le plus dangereux jamais diffusé. En Grande-Bretagne, “ Skins ” participe à des programmes de prévention contre la drogue. La série est reprise dans des films sur les adolescents gays qui font leur “ coming out ”, et est utilisée pour des questions de santé publique. »

Cet argument n’a pas empêché Taco Bell de retirer sa page publicitaire du programme. La chaîne de fast-food américaine reproche à la série de ne pas correspondre à l’image de la marque.

Accusations de pornographie infantile

Plus grave pour MTV, « Skins US » pourrait faire l’objet de poursuites judiciaires pour pornographie infantile. Selon le New York Times, les cadres de la chaîne craignent que des scènes, dans lesquelles des acteurs mineurs apparaissent nus, puissent enfreindre les lois fédérales sur la pornographie. Les producteurs auraient donc invité les scénaristes à modifier le contenu des prochains épisodes.

Suite aux révélations du journal américain, le Parents Television Concil a demandé au Congrès et au ministère de la Justice d’ouvrir une enquête.

3,3 millions de téléspectateurs pour le premier épisode

Beaucoup de bruit, donc, autour d’une adaptation pourtant sans intérêt. « Skins US » réussit ainsi l’exploit, en copiant presque plan pour plan la série anglaise, de perdre toute la subtilité et la fraîcheur qui faisaient l’attrait de la version originale.

Les acteurs américains n’ont pas le charme de leurs acolytes anglais et James Newman, qui joue le rôle de Tony, pas le charisme de Nicholas Hoult, héros manipulateur de la version britannique. L’aspect social de la série originale, qui contribuait à l’intérêt de « Skins », a disparu et, avec lui, Maxxie, le gay fan de claquettes, remplacé par une pom pom girl lesbienne.

Seuls restent l’alcool, la drogue et le sexe. Une recette qui a réussi à rassembler 3,3 millions de téléspectateurs lors de la diffusion du premier épisode. Un très bon score pour MTV.

La chaîne, habituée aux programmes de téléréalité faciles, voit dans « Skins US » une opportunité pour se tourner vers plus de fictions. Si elle survit aux attaques du Parents Television Concil, la série devrait donc avoir de beaux jours devant elle. ©Rue89 par Marie Telling

Commentaires

Derniers Articles

 

Ce chorégraphe met les monuments en mouvement au Panthéon

Les bars avec lancer de haches débarquent en France

Il photographie les mêmes passants pendant 9 ans

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

Lancement d’une tente flottante pour camper sur l’eau

Un burger bleu pour dire adieu à Colette

Les Nouveaux Mutants : premier trailer pour le spin-off de la saga X-Men

Porg, la nouvelle coqueluche du prochain Star Wars

Une couverture « Nageoire de Sirène » pour buller dans le canapé

Un trailer de Stranger Things spécial Vendredi 13

6f41c73ace5eae80e08cc8e3e46d376bZZZZ