Des singes déchainés envahissent les rues désertes en Thaïlande

On se croirait tout droit sorti de Jumanji, et pourtant c’est bien la réalité. Des centaines de singes affamés ont été vus se battre pour une banane en Thaïlande. Après que le coronavirus a provoqué une énorme baisse du nombre de touristes qui les nourrissent habituellement.

Les primates sont normalement bien nourris par les touristes à Lopburi, dans le centre de la Thaïlande. Mais les visiteurs ont chuté à cause du virus COVID-19 qui saisit le monde. Les animaux feraient partie de deux « gangs rivaux » composés de singes qui habitent la ville. Et de ceux des temples qui se disputaient la nourriture. Les images montrent des centaines de singes traversant une route et poursuivant un singe qui s’est emparé d’une banane.

Les singes affamés à cause du coronavirus

Au début, les primates courent un peu partout car ils semblent chercher de la nourriture. Mais ensuite, le bruit de leurs cris augmente considérablement alors que des dizaines chassent un seul singe qui semble avoir une banane. On les voit sauter dessus alors qu’ils se disputent la nourriture. Même les habitants habitués à voir les singes ont été choqués par leur férocité. La spectatrice Sasaluk Rattanachai a capturé la scène de l’extérieur d’un magasin où elle travaille. Elle a déclaré :

« Ils ressemblaient plus à des chiens sauvages qu’à des singes. Ils sont devenus fous pour le seul morceau de nourriture. Je ne les ai jamais vus aussi agressifs. Je pense que les singes avaient très, très faim. Il y a normalement beaucoup de touristes ici pour nourrir les singes, mais maintenant il n’y en a plus autant à cause du coronavirus. »

Lopburi abrite des milliers de singes sauvages qui errent dans les rues et les bâtiments. Avec leurs territoires divisés par une voie ferrée, les deux groupes ne se rencontrent généralement pas. Mais ils ont fini par le faire mercredi, conduisant au combat. Ainsi, la faim ressentie par les singes du temple peut les avoir conduits dans la ville à la recherche de nourriture. Et Somchai Unakong, 75 ans, un résident, a suggéré que le combat était peut-être dû au coronavirus.  Il a déclaré : « Est-ce lié au virus Covid-19 qui se propage ? Je me demande. »

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion