Sherlock Holmes 2 en tournage à Strasbourg

Le tournage strasbourgeois d’une séquence du film Sherlock Holmes 2 a démarré hier, place de la Cathédrale et rue Mercière.

« Figuration, en place ! » Aux premières loges, Victoria et Louise, 3 et 5 ans, regardent émerveillées les chevaux d’attelage se mettre en marche, place de la Cathédrale. Grâce à leur super maman, elles peuvent observer la scène bien au chaud dans un appartement, ni vues, ni connues. « C’est quand qu’on va voir le dessin animé, maman ? », interroge Louise. C’est au printemps prochain et c’est un film, jolie poupée !

L’empereur pourrait être là !

Sur la place de la Cathédrale, l’attente est longue entre deux prises. Visiblement frigorifiés, les figurants sautillent sur place au milieu des acteurs. On découvre dans le décor XIX e siècle des marchandes avec des paniers remplis de fleurs, des cochers équipés de haut-de-forme et de capes vertes. Un peu plus loin, des nonnes avec leurs coiffes blanches traversent la place les unes derrière les autres.

Des couples en tenue chic déambulent bras dessus, bras dessous. Des étudiants se courent après. On voit aussi des casques à pointe, des officiers allemands en uniforme bleu. Et sur la scène principale, devant la cathédrale, des officiers gradés.

Toujours pas d’empereur Guillaume II en vue. Mais la banderole traversant la rue Mercière est explicite : la scène commémore le 20 e anniversaire de l’annexion de l’Alsace-Lorraine à l’Empire germanique… Point de départ du film hollywoodien. Une commémoration écourtée par un attentat qui nécessitera le savoir-faire des enquêteurs de choc et de charme, Sherlock Holmes et Docteur Watson, alias Robert Downey Jr et Jude Law.

À l’inverse de Victoria et Louise, les badauds attendent patiemment dans le froid glacial, derrière les barrières au bas de la rue Mercière. Pas aussi nombreux qu’on aurait pu l’imaginer, mais tout de même. « On ne voit pas grand-chose, mais cela semble logique : il faut bien qu’ils travaillent », commente ainsi Jean-Claude, 60 ans. Magali, 18 ans, savoure néanmoins le moment : « Quand le film sortira, on aura au moins une idée de comment il a été tourné », sourit la jeune fille.

« C’est très amusant ! »

« C’est le monde du cinéma, appuie Julie, 23 ans. Rien que voir passer les gens en costume, c’est enchanteur ! » De passage dans le coin après son tour au marché, Any, 67 ans, observe attentivement ce qu’il se passe : « J’ai aperçu une comédienne maquillée de façon théâtrale, on pourrait penser à une prostituée, raconte-t-elle. Après, j’ai vu que les enseignes sont en allemand… Cela fait partie de notre histoire, mais j’espère qu’ils noteront dans le film qu’aujourd’hui on est à gauche du Rhin ! »

Sa petite fille à la main, Véra, 75 ans, et riveraine de la place, passe la barrière avec le sourire : « Ils sont hyper cool, sourit la pimpante grand-mère. Tout est très bien organisé, mais c’est surtout très amusant de voir ça depuis ses fenêtres. » N’ayant pas la chance d’habiter là, Anne et Claire, 16 ans, viennent, elles, tous les jours depuis une semaine sur la place pour admirer l’évolution du décor. Derrière une barrière rue des Hallebardes, elles essaient de distinguer, en vain, un bout de la scène : « C’est tellement rare un tel événement à Strasbourg qu’on a envie de voir comment cela se passe, confient les lycéennes. On ne sait pas trop si les acteurs principaux seront là, mais on se dit qu’ils pourront peut-être être de la scène tournée au Palais Rohan, non ? ».
De source sûre, Jude Law n’est pas de la partie strasbourgeoise. Mais Robert Downey Jr est bien là… pour assurer une partie de la promo et accompagner sa femme qui fait partie de la production. ©DNA/BARBARA ROMERO

Commentaires

Derniers Articles

 

Nike présente une collection de sneakers Bob l’Éponge

Pays-Bas : 300 abrisbus transformés en refuges pour abeilles

Elle crée un moule pour faire des chats de sable à la plage

Instagram : WWF lance une géolocalisation fictive pour protéger la nature

Lupin III : le nouveau film en 3D dévoile son trailer

Nike lance des sneakers Nintendo 64

EasyJet installe 300 bibliothèques pour enfants à bord de ses avions

Un nouveau street-art 3D impressionnant signé Peeta

La version Russe du générique des Simpson

L’émission « Strip-Tease » fait son grand retour

Elle réalise des cartes Pokemon à l’effigie de votre animal de compagnie

Une campagne transforme les conducteurs en animaux sauvages

Spécialiste du deepfake, ce Youtubeur revisite le cinéma

Il réalise un dessin animé Stranger Things

Annabelle 3 : la poupée maléfique de Conjuring est de retour !

Michel et Augustin : l’édition 2019 de « 3 jours pour entreprendre »

YOKO : Squeezie lance sa marque de vêtements

Harry Potter: le projet de série TV ne serait pas d’actualité

Cette grand-mère tricote des couvertures dédiées au retrogaming

Des portails Stranger Things arrivent dans Fortnite

Bob l’éponge : elle photographie le « vrai » Patrick Étoile de mer dans un aquarium

La série The Witcher dévoile de nouvelles images

Paris : Gō Nagai, le créateur de Goldorak à Japan Expo

Les animaux de la street artist SONAC débarquent dans Mulhouse