Quand un serrurier ouvre les portes de la fiction

Si il peut arriver de chercher sur Google « Dépannage Serrurier« , on peut aussi se pencher pour regarder dans le trou de serrure de la grande porte du cinéma. Portes, clés, serrures… la symbolique du passage dans un autre monde est souvent utilisée dans le monde de la fiction. À la fin des années 90, Roman Polanski dévoilait son film La Neuvième porte, l’histoire d’un libraire de livres rares qui part en quête des exemplaires des « Neuf Portes » qui permettraient d’appeler le diable et d’acquérir invincibilité et immortalité.

Dans Le Monde de Narnia (2005), les héros de la saga ouvrent une Armoire Magique, placée de chambre d’amis de la maison du Professeur Digory Kirke, qui permet de se rendre de la Terre au Monde de Narnia. Cette armoire a été construite avec le bois d’un pommier dont les pommes peuvent guérir toutes les blessures. Dans Hugo Cabret en 2011, une mystérieuse clé dorée donnait vie à un merveilleux automate mécanique.

En 1984, SOS Fantômes cartonnait au cinéma. Le film d’Ivan Reitman écrit par Dan Aykroyd et Harold Ramis, mettaient en vedette un drôle de trio de chasseurs de fantômes en plein coeur de New York. Dans ce film humoristique le plus rentable de son époque, on se souvient du personnage de Vinz Clortho alias le Maître des Clés. Ce dernier est l’un des deux serviteurs de Gozer, il doit s’unir avec Zuul, le « Cerbère de la Porte ».

Portes, clés, passages…

Coté films d’épouvante, de nombreuses fictions surfent sur le concept des portes et des clés. On se souvient de The Door d’Alexandre Aja en 2016 dans lequel un ancien temple renfermait une porte qui sépare le monde des vivants de celui des morts. Tout un programme. En 2005, La Porte des secrets nous emmenait en Louisiane à la rencontre d’une infirmière à domicile engagée pour s’occuper du mari souffrant d’une vieille femme dans leur maison inquiétante. Elle découvre clé squelette passe-partout qui permet une ouverture de porte spéciale et découvre une pièce cachée dans le grenier qui renferme un terrible secret.

En France, si Fort Boyard propose une multitude de clés en or, on se souvient des Portes de la Gloire sorti en 2001, avec Benoît Poelvoorde, qui dressait un portrait au vitriol du monde des vendeurs de porte-à-porte. En 2003, Laurent Baffie et son film Les Clefs de bagnole, entrait dans le top des plus gros flops du cinéma français.

Commentaires

Derniers Articles

 

Ce fan de JOKER retrouve les lieux de tournage

Uber pourrait livrer vos courses dès 2020 !

Voyages en Méditerranée : la nouvelle exposition immersive de L’Atelier des Lumières

Blackout de Fortnite : les meilleures réactions de Twitter

Vous pouvez maintenant dormir dans une réplique du manoir de la Famille Addams

Une pieuvre gonflable géante installée dans un restaurant

Charlie’s Angels dévoile son nouveau trailer

Le jeu UNO arrive dans une version braille

Une exposition effrayante sur les vampires à Paris

Brad Pitt dans le casting de Peaky Blinders ?

The Walkin Rover, le premier robot lunaire anglais à quatre pattes

Jason Bourne : la série « Treadstone » arrive en France

Tous les Jokers du cinéma dans le générique de FRIENDS

La pop culture s’invite sur des ballots de paille

Un superbe cosplay du Géant de Fer au Comic Con de New York

Dustin de Stranger Things piège des inconnus avec des caméras cachées

Lumos Matrix, le casque de vélo connecté d’Apple

Ghostbusters: lancement d’une attraction équipée de casques AR

Uber lance Uber Pet, pour voyager avec son animal de compagnie

Nirvana : le gilet emblématique de Kurt Cobain mis aux enchères

Des Nike Air Max « JESUS » remplies d’eau bénite

Breaking Bad: un bar éphémère « El Camino » va ouvir

Jason Statham dans un remake d’un film français signé Guy Ritchie

Starbucks : le Vampire Frappucino revient pour Halloween