L’exposition Sergio Leone ouvre à Paris

Dans leur quête effrénée du cimetière de Sad Hill, Blondin, Tuco et Sentenza font une halte à la Cinémathèque française à Paris. À l’occasion des 50 ans du film « Il était une fois dans l’Ouest », la Cinémathèque présente l’exposition « Il était une fois Sergio Leone » qui retrace la vie du réalisateur italien et ses films inextricablement liés. « Exposer sa vie c’est éprouver la formidable puissance d’un imaginaire cinématographique et suivre le destin d’un petit Romain du Trastevere qui aura beaucoup joué aux cowboys et aux Indiens avant de transformer les règles et les codes du western pour conquérir le vaste monde » explique la Cinémathèque Française.

Il a transformé les règles et les codes du western

Genre donné pour mort dès le début des années 1960, passé avec armes et bagages à la télévision sous une forme appauvrie et sérielle, le western, autrefois « le cinéma américain par excellence » (pour reprendre le titre d’un célèbre article d’André Bazin), ne survivait que dans les rêves de ses adorateurs des salles de quartier et des cours de récréation.

Sergio Leone était de ceux-là et il le restera toute sa vie, même après les triomphes commerciaux, encore capable de demander à un Bernardo Bertolucci éberlué par tant de naïveté et de « premier degré », pendant le premier travail de défrichage du scénario d’Il était une fois dans l’Ouest (1968), comment dégainait-il, quand il était petit, son revolver-jouet, mimant les gestes de l’enfance : plutôt comme ci ou plutôt comme ça ? Bertolucci se demandait si Leone plaisantait, se moquait de lui ou s’il était un peu idiot, un peu simple.

Photos, costumes, dessins…

« Il était une fois Sergio Leone » nous propose une plongée au coeur des grands classiques du réalisateur italien. Le Bon, la Brute et le Truand, Il était une fois dans l’Ouest, Il était une fois en Amérique ou encore Pour une poignée de dollars, l’exposition propose aux visiteurs de découvrir des costumes originaux, des story-boards, dessins, maquettes, affiches, photos… La musique emblématique d’Ennio Morricone est également présente et fera l’objet d’une semaine spéciale le 22 novembre prochain.

« Le cinéma de Sergio Leone est nourri du cinéma des autres. C’est une source d’inspiration et, en même temps, Pour une poignée de dollars, c’est du Sergio Leone, pas du Kurosawa. C’est cela l’art et l’histoire de l’art. Il y a une transmission, quelque chose qui passe d’un artiste à l’autre. C’est un aspect essentiel pour comprendre Sergio Leone. En cela, Leone est le premier cinéaste post-moderne. » Gian Luca Farinelli, commissaire de l’exposition Leone.

« Il était une fois Sergio Leone », Cinémathèque française, du 10 octobre au 27 janvier 2019.
Samedi 10 novembre (20h15), Claudia Cardinale présentera « Il était une fois dans l’Ouest »
A paraitre le 18 octobre: « Ennio Morricone, ma musique, ma vie », entretiens avec Alessandro De Rosa (Ed. Seguier).

Commentaires

Derniers Articles

 

The Matrix Awakens : Le jeu arrive sur PS5 et Xbox Series X

Une campagne choc sur les dangers en trottinettes électriques

Banksy souhaite acheter une prison pour la transformer en un « refuge pour l’art »

Disney+ dévoile sa série sur la mort de Malik Oussekine

Japon : le parc Universal Studios va lancer un espace Hunter X Hunter

Danemark : ils passent la nuit dans un IKEA à cause d’une tempête de neige

Les joueurs de GTA peuvent vacciner leurs avatars contre le Covid-19

Un Lyonnais élu plus grand fan de La Casa de Papel a pu rencontrer les acteurs

Spider-Man : la suite de New Generation dévoile ses premières images

Des Tamagotchis inspirés par des célèbres animaux de la Pop Culture

Tesla dévoile son Cyberquad pour enfants

États-Unis : une exposition immersive sur Frida Kahlo

Allemagne : Burger King taquine McDonald’s pour son 50ème anniversaire

Pour Noël, l’Utah vous propose de dormir dans la grotte du Grinch

Irlande : un « Game of Thrones Studio Tour » va ouvrir en février 2022

Moselle : des collégiennes réussissent à obtenir de la raclette à la cantine

Microsoft lance son pull moche de Noël dédié au « Démineur »

Koh-Lanta : un documentaire spécial pour fêter les 20 ans de l’émission

La maison de « Maman, j’ai raté l’avion ! » est disponible sur Airbnb

Lettre à moi-même : le film de Santé Publique France pour la journée mondiale de lutte contre le sida

Le tournage du film « Batgirl » a commencé 

Des squares Pokémon vont ouvrir au Japon

Star Wars: Columbia lance une collection Boba Fett

La Casa de Papel : Netflix annonce un spin-off sur Berlin