Les sculptures invisibles de Julian Voss-Andreae

Si on vous dit physique quantique là maintenant, pas sûr que vous restiez lire cet article. Mais si on vous dit qu’en mélangeant cette science – qui fait toujours un peu peur – à l’art ça donne quelque chose d’assez impressionnant, vous restez ? Parce que c’est d’oeuvres d’art « quantiques » invisibles dont on va parler maintenant.

Julian Voss-Andreae est un artiste d’origine allemande basé à Portland, dans l’Oregon, aux Etats-Unis. Il a deux passions dans la vie : la physique quantique et la sculpture. Et à quoi bon choisir quand on peut lier les deux. C’es exactement ce que Julian a fait.

Invisibles grâce à la physique quantique

N’étant pas du au courant de tout ce qui est physique quantique, on ne peut pas exactement vous expliquer ce que les oeuvres ont a voir avec la discipline. Néanmoins, Julian Voss-Andreae explique que ses sculptures sont son interprétation artistique de la physique quantique : « Dans ma vision du monde, vous tenez pour garantie que cette chose est bien là et solide. Les deux sont faux en physique quantique. C’est ni là, ni solide. Et c’est un peu choquant. » dit-il au Portland Tribune.

Tout ceci a l’air bien énigmatique mais on comprend (un peu) mieux ce qu’il veut dire lorsqu’on voit ses oeuvres. Les plus connues sont ses sculptures anamorphiques qui disparaissent lorsqu’on change d’angle de vue. Elles sont constituées de plein de plaques de métal toutes reliées de façon parfaitement parallèle et avec un espace identique entre chacune. Ainsi, lorsqu’on se met pile en face de la statue, on ne voit que les tranches très fines des plaques de fer et la structure devient pratiquement invisible.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Finlande : des supermarchés lancent des « happy hours » contre le gaspillage

VEJA lance sa première running écologique

Les finalistes du Comedy Wildlife Photography Awards 2019

Game of Thrones: un deuxième spin-off serait centré sur la Maison Targaryen

Gargoyles : la série animée des années 90 sera sur Disney+

Paris : des artistes revisitent la bouteille Desperados

The Witcher : la série Netflix devrait arriver le 17 décembre

Une expérience King Kong au coeur de l’Empire State Building

Un TETRIS transposé dans la vraie vie

The Institute : le dernier roman de Stephen King sera adapté en série

La borne interactive qui vous permet de poser avec vos joueurs préfèrés

Suède: des billboards transformés en hôtels pour abeilles

Monopoly: une version féministe où les femmes gagnent plus que les hommes

Daniel Buren revisite la boîte de La Vache qui rit®

Qatar : des routes peintes en bleu pour rafrâichir la température

Quand le design de l’IPhone 11 affole le web

Disneyland Paris : la zone dédiée à La Reine des Neiges se dévoile

VANS lance une collection « L’Étrange Noël de monsieur Jack »

La première série Apple avec Jason Momoa se dévoile

Une véritable forêt plantée sur un terrain de foot pour la bonne cause

Il réalise des portraits hyperréalistes de tableaux et sculptures célèbres

Wewalk, la canne intelligente qui révolutionne la vie des malvoyants

Ce graphiste manipule les espaces vides

Une exposition SEMPÉ va réunir plus de 300 dessins