Luc Besson signe un clip choc pour La Sécurité Routière

Plus de 500 enfants meurent chaque jour en allant ou revenant de l’école, sur les 1,8 milliard qui s’y rendent, selon la Fondation de la FIA qui a financé « Save Kids Lives ». Ce film de 3 minutes signé Luc Besson sur les dangers encourus par les enfants sur le chemin de l’école, met en perspective les différences de risques selon les continents. Le court métrage invite aussi à signer la Déclaration des enfants pour la sécurité routière, disponible sur www.savekidslives2015.org

Commentaires

Derniers Articles

 

Moi, moche et méchant 3 : des potatoes Minion chez McDonald’s

Ouverture du bar Game of Thrones à Washington

JO 2024 : Paris lance son parc olympique éphémère

France : lancement du premier magazine consacré au Hand Spinner

Un drone Harry Potter en mode Quidditch

Un papa lance une paire de t-shirts « The Original & The Remix »

L’univers Watchmen bientôt adapté en série par HBO

SEGA Forever : les anciens jeux SEGA disponibles gratuitement sur smartphone

Imagine Van Gogh : une exposition immersive à La Villette

Trump : La saga de ses poignées de main en mode Street Fighter

Duos mère-fille : les princesses Disney avant/après

America’s Got Talent: un incroyable show lumineux fait sensation

Canicule : Victoire des conducteurs Nantais porteurs de jupes

« Loïs et Clark » réunis 20 ans après l’arrêt de la série

Black Mirror bientôt adapté en livres

Un papa et ses deux enfants rejouent « Mad Max » dans une vidéo

Game of Thrones chante « Ice Ice Baby » dans un mashup parfait

Des distributeurs de « likes » Instagram existent en Russie !

Le premier Frigo Solidaire parisien installé dans le 18e

La projection immersive des « Dents de la mer » revient cet été

Avec du maquillage, elle se transforme en toiles de maître (sans Photoshop)

Stranger Things : lancement d’une nouvelle collection de jouets

Moby revient avec un clip merveilleusement déprimant

Le jeu télé Candy Crush dévoile sa bande-annonce

fc73b5c6981befec4bef8de91578f8fbIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII