Sarif Industries: le futur à portée de main

Le jeu « Deus Ex: Human Revolution » sortira le 26 août. Pour l’occasion, Eidos Montréal met en place le spot publicitaire et le site officiel d’une entreprise fictive de nano-modifications.

Sarif Industries propose un éventail d’augmentations mécaniques au public. Fondée en 2007 par David Sarif, cette entreprise fabrique des prothèses et des neuro-augmentations afin d’améliorer la vie de chacun. Sarif Industries peut répondre à des besoins précis et est “le témoignage du progrès de l’humanité vers un avenir meilleur et un homme plus fort, plus intelligent et plus rapide”.

Le spot publicitaire de la firme est bien entendu un fake, puisqu’il a été créé par Eidos Montréal pour promouvoir la sortie du jeu vidéo Deus Ex: Human Revolution. Un site officiel a été créé, l’entreprise fictive Sarif Industries y fait l’étalage de ses produits qui seront disponibles dans le jeu. Les propos qui y sont tenus permettent aussi de soulever les questions propres au jeu sur le transhumanisme, soit la science pour un homme meilleur.

L’univers de Deus Ex se déroule dans un futur proche à la sombre ambiance cyber-punk. Si les deux premiers volets du jeu se déroulaient dans les années 2050, le prochain prendra place en 2027. Le joueur se retrouve à choisir son camp entre Sarif Industries, une multinationale de biotechnologie aux intentions pas très nettes, et les groupes intégristes qui veulent empêcher la propagation de cette technologie.

Le premier Deus Ex, sorti en 2000, a révolutionné le monde du jeu vidéo en offrant au FPS une réelle profondeur avec un scénario intelligent et des gameplays alternatifs.Deus Ex a proposé aux joueurs le choix. D’une part, celui du camp et de terminer le jeu de diverses façon, ensuite celui de la manière d’effectuer les missions: à la bourrin, à l’infiltration style Splinter Cell ou en piratant les système de sécurité. D’autre part, le choix des améliorations. Car les nano-modifications font partie intégrante du jeu, le joueur évolue en choisissant quelle caractéristique il veut se procurer, mais personne ne peut toutes les posséder. Deus Ex, c’était la confrontation des genres.

Il faut espérer que cette suite soit à la hauteur de son aîné et ne fasse pas les erreurs du deuxième titre, Invisible War. La liberté d’action de Human Revolution est en tout cas soulignée par Eidos Montréal qui semble tout de même soigner son petit protégé puisque sa date de sortie a été maintes fois repoussée. Le jeu arrivera finalement en magasin le 26 août sur PC, PS3 et Xbox 360. ©leviffocus.rnews.be


 

Commentaires

Derniers Articles

 

Anuko, le chien le plus grincheux du monde pose pour Noël !

Ce cycliste italien crée un kit de représailles… explosif

Ce graphiste reproduit des pochettes d’albums cultes avec des chats

WWF lance un pull de Noël qui dénonce une dure réalité

The Star Wars ou la bande-annonce créée avec les illustrations d’origine de 1975

Peaky Blinders a désormais sa gamme de spiritueux

Il joue le thème de Star Wars avec des calculatrices !

Ils craquent pour la boule de Noël « Piège de cristal »

Normandie : un street-artist fan de Dragon Ball transforme un ancien blockhaus

Les 25 photos les plus populaires de 2017 selon Flickr

Cette ligne activewear Harry Potter vous garantit la victoire

Le retour d’Olive et Tom en 2018 se dévoile dans un trailer !

Pour Hanukkah, Pornhub offre l’accès à sa plateforme Premium

Depuis 2003, cette famille s’amuse à créer la carte de Noël la plus moche

Quand des inconnus tentent d’imiter Chewbacca

Greenpeace convoque Voldemort, Dark Vador et Alien dans sa dernière campagne

Il crée des œuvres avec des objets du quotidien pour illustrer son obsession de l’ordre

Taïwan: ce coiffeur propose la coupe Donald Trump « Hair Tattoo »

Nike invente les baskets moches de Noël

Son faux restaurant devient N°1 sur Tripadvisor en 6 mois

Design : les 10 meilleurs posts Instagram par Dezeen

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Star Wars: Columbia lance une collection inspirée de l’Empire contre-attaque

Au Cambodge, ce photographe les prend en photo et leur offre leur premier portrait

be8dc6c491037df585ca172cde4b7202.........