Des antivols sur la viande chez Auchan

Triste époque où l’on commence à mettre un gros antivol sur … de la viande. Nous sommes dans le supermarché AUCHAN de Sarcelles (Val-d’Oise) et selon la direction du magasin, cette décision fait suite à une hausse sensible du nombre de vols au rayon viandes, la marque CHARAL est particulièrement visée.

« Nous avons reçu une alerte concernant des vols de viande, notamment de steaks hachés, quelques jours avant les fêtes de Noël », précise le directeur du site, Eric Fièvre au journal Le Parisien. À quand la pièce de viande sous vitrine ou attachée à une chaine comme pour les blousons en cuir ?

 

charal-antivol-viande-sarcelles2

Commentaires

Derniers Articles

 

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum

Jason Momoa invité d’honneur d’un épisode des Simpson

Warhammer 40K va être adapté en série live

Nike présente une collection de sneakers Bob l’Éponge

Pays-Bas : 300 abrisbus transformés en refuges pour abeilles

Elle crée un moule pour faire des chats de sable à la plage

Instagram : WWF lance une géolocalisation fictive pour protéger la nature

Quand un serrurier ouvre les portes de la fiction

Lupin III : le nouveau film en 3D dévoile son trailer

Nike lance des sneakers Nintendo 64

EasyJet installe 300 bibliothèques pour enfants à bord de ses avions

Un nouveau street-art 3D impressionnant signé Peeta

La version Russe du générique des Simpson

L’émission « Strip-Tease » fait son grand retour

Elle réalise des cartes Pokemon à l’effigie de votre animal de compagnie

Une campagne transforme les conducteurs en animaux sauvages

Spécialiste du deepfake, ce Youtubeur revisite le cinéma