Les sacs à dos géants de CWF Japan

Chouchous des collégiens, les sacs à dos de type Eastpak sont toujours en vogue. Si le sac à dos a fait son apparition dans les cours d’école dans les années 1980, voici un modèle encore inédit dans nos contrées.

Des sacs XXXXXL

Disponible au Japon, cette collection de sacs à dos version XXXXXL reprend le design d’un simple sac à dos traditionnel. Sa taille démesurée ne va pas vous laisser passer inaperçu. Si vous avez besoin de transporter quotidiennement votre dressing complet les sacs à dos du site PlyWood sont fait pour vous.

Vendus sur le site en ligne 25,920 Yen (200 euros), les sacs de la marque Made in Japan CWF semblent sortir d’un montage photoshop. Effet assuré.

Commentaires

Derniers Articles

 

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum

Jason Momoa invité d’honneur d’un épisode des Simpson

Warhammer 40K va être adapté en série live

Nike présente une collection de sneakers Bob l’Éponge

Pays-Bas : 300 abrisbus transformés en refuges pour abeilles

Elle crée un moule pour faire des chats de sable à la plage

Instagram : WWF lance une géolocalisation fictive pour protéger la nature

Quand un serrurier ouvre les portes de la fiction

Lupin III : le nouveau film en 3D dévoile son trailer

Nike lance des sneakers Nintendo 64

EasyJet installe 300 bibliothèques pour enfants à bord de ses avions

Un nouveau street-art 3D impressionnant signé Peeta

La version Russe du générique des Simpson

L’émission « Strip-Tease » fait son grand retour

Elle réalise des cartes Pokemon à l’effigie de votre animal de compagnie

Une campagne transforme les conducteurs en animaux sauvages

Spécialiste du deepfake, ce Youtubeur revisite le cinéma