Il ôte d’anciens tatouages racistes gratuitement

Les années passent, mais les tatouages restent. Ils sont parfois réalisés jeune ou dans un contexte particulier et peuvent devenir une vraie plaie pour leur propriétaire. Si certaines techniques existent pour les ôter, comme le laser, elles restent coûteuses et pas à la portée de tous.

Redemption Ink. C’est l’initiative lancée il y a plus 6 mois par Dave Cutlip, le propriétaire du salon Southside Tattoo de Baltimore. Depuis, il recouvre les tatouages racistes ou symbolisant l’appartenance à un gang, et ce, gratuitement.

« Cela a commencé lorsque quelqu’un est venu me demander d’enlever les tatouages de gang qu’il avait sur le visage », explique Dave. Ému par l’histoire de ce jeune homme devenu un citoyen modèle avec femme et enfants, il se laisse convaincre par sa femme d’aider les gens. Il décide de faire un appel aux dons sur GoFundMe et poste ce message sur Facebook :

Parfois, les gens font de mauvais choix, et parfois, ces mêmes gens changent. Chez Southside Tattoo, nous aimerions faire la différence. Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, possédez un tatouage affilié à un gang ou à une idéologie raciste, et que vous souhaitez le faire recouvrir… nous vous le ferons gratuitement. Sans poser de question. Il y a déjà assez de haine dans ce monde […].

Le message a un écho phénoménal et reçoit 7 000 likes en trois heures seulement. Depuis, 21 395 dollars de dons ont été versés et Dave Cutlip a pu aider de nombreuses personnes. Il espère pouvoir ouvrir d’autres salons dans le monde.

« Pour être honnête, tous ces recouvrements ont été mémorables. Je ne crois pas que toutes ces personnes étaient racistes pour commencer. Je crois qu’elles ont fait ce qu’elles ont pu pour survivre à l’endroit où elles étaient à une certaine époque de leur vie ».

Son initiative a fait l’objet d’un reportage dans Great Big Story :

Via : BoredPanda

Commentaires

Derniers Articles

 

WWF lance un pull de Noël qui dénonce une dure réalité

The Star Wars ou la bande-annonce créée avec les illustrations d’origine de 1975

Peaky Blinders a désormais sa gamme de spiritueux

Il joue le thème de Star Wars avec des calculatrices !

Ils craquent pour la boule de Noël « Piège de cristal »

Normandie : un street-artist fan de Dragon Ball transforme un ancien blockhaus

Les 25 photos les plus populaires de 2017 selon Flickr

Cette ligne activewear Harry Potter vous garantit la victoire

Le retour d’Olive et Tom en 2018 se dévoile dans un trailer !

Pour Hanukkah, Pornhub offre l’accès à sa plateforme Premium

Depuis 2003, cette famille s’amuse à créer la carte de Noël la plus moche

Quand des inconnus tentent d’imiter Chewbacca

Greenpeace convoque Voldemort, Dark Vador et Alien dans sa dernière campagne

Il crée des œuvres avec des objets du quotidien pour illustrer son obsession de l’ordre

Taïwan: ce coiffeur propose la coupe Donald Trump « Hair Tattoo »

Nike invente les baskets moches de Noël

Son faux restaurant devient N°1 sur Tripadvisor en 6 mois

Design : les 10 meilleurs posts Instagram par Dezeen

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Star Wars: Columbia lance une collection inspirée de l’Empire contre-attaque

Au Cambodge, ce photographe les prend en photo et leur offre leur premier portrait

New Spring : l’arbre à bulles de vapeur d’eau parfumée

Quand un restaurant rebaptise sa carte en hommage à Johnny Hallyday

La RATP transforme la station Duroc en station « Durock Johnny »

add91710fe2f5f0a456d70050548ff7a^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^