Il ôte d’anciens tatouages racistes gratuitement

Les années passent, mais les tatouages restent. Ils sont parfois réalisés jeune ou dans un contexte particulier et peuvent devenir une vraie plaie pour leur propriétaire. Si certaines techniques existent pour les ôter, comme le laser, elles restent coûteuses et pas à la portée de tous.

Redemption Ink. C’est l’initiative lancée il y a plus 6 mois par Dave Cutlip, le propriétaire du salon Southside Tattoo de Baltimore. Depuis, il recouvre les tatouages racistes ou symbolisant l’appartenance à un gang, et ce, gratuitement.

« Cela a commencé lorsque quelqu’un est venu me demander d’enlever les tatouages de gang qu’il avait sur le visage », explique Dave. Ému par l’histoire de ce jeune homme devenu un citoyen modèle avec femme et enfants, il se laisse convaincre par sa femme d’aider les gens. Il décide de faire un appel aux dons sur GoFundMe et poste ce message sur Facebook :

Parfois, les gens font de mauvais choix, et parfois, ces mêmes gens changent. Chez Southside Tattoo, nous aimerions faire la différence. Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, possédez un tatouage affilié à un gang ou à une idéologie raciste, et que vous souhaitez le faire recouvrir… nous vous le ferons gratuitement. Sans poser de question. Il y a déjà assez de haine dans ce monde […].

Le message a un écho phénoménal et reçoit 7 000 likes en trois heures seulement. Depuis, 21 395 dollars de dons ont été versés et Dave Cutlip a pu aider de nombreuses personnes. Il espère pouvoir ouvrir d’autres salons dans le monde.

« Pour être honnête, tous ces recouvrements ont été mémorables. Je ne crois pas que toutes ces personnes étaient racistes pour commencer. Je crois qu’elles ont fait ce qu’elles ont pu pour survivre à l’endroit où elles étaient à une certaine époque de leur vie ».

Son initiative a fait l’objet d’un reportage dans Great Big Story :

Via : BoredPanda

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion