Quand des ingénieurs de Harvard s’inspirent de l’origami

Dans le cadre d’une étude sur les métamatériaux reconfigurables, des chercheurs de la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences (SEAS) ont conçu ce prototype 3D en papier inspiré de l’origami. Cette recherche de structure modulable aux multiples fonctions pourrait être utilisée dans l’aérospatiale, par les physiciens, les ingénieurs en robotique, les ingénieurs biomédicaux, les concepteurs et les architectes.

« This framework is like a toolkit to build reconfigurable materials, » explique Chuck Hoberman. « These building blocks and design space are incredibly rich and we’ve only begun to explore all the things you can build with them. »

Source : Laserfocusworld

Commentaires

Derniers Articles

 

Un livre pour faire des sons électroniques avec du papier

Des photos d’enfants du monde entier avec leurs jouets

Le jargon de la pub en vinyles

À la découverte de Trust Icon, street artiste londonien

Muni de son smartphone, il donne vie aux objets qui l’entourent

Il se prend en photo autour du monde avec Godzilla

De l’origami animale dans des peaux d’agrumes

Les Gardiens de la galaxie 3 sortira en 2020

Dénoncer les publicités sexistes de l’époque en inversant les rôles

Quand les peintures classiques rencontrent les Temps Modernes

Au Japon, les plaques d’égout deviennent des œuvres d’art

Elle tricote des pulls pour le camouflage urbain

Quand Bruce Lee découvre le sabre laser

La GameBoy bientôt de retour ?

Elle joue la Marche Impériale en écrivant des calculs

Altered Carbon la nouvelle série SF de Netflix au petit goût de Blade Runner

FoldiMate : cette machine plie le linge à votre place !

Ces bloc-notes renferment d’incroyables sculptures en papier

Le garçon de la publicité H&M inspire des artistes sur Instagram

Un appartement Harry Potter à louer !

Ces œuvres ne sont visibles que d’un seul angle

LÉON rencontre Super Mario dans une sculpture en édition limitée

Uber présente ses taxis volants

Des baskets Adidas qui remplacent l’abonnement dans le métro