Faut-il se déguiser pour se rapprocher ?

Les campagnes publicitaires de Pro Infirmis sont généralement très appréciées. Les affiches de la campagne « Comme vous, nous vivons notre vie » ont gagné de nombreux prix décernés par des spécialistes de la publicité et ont sensibilisé le public à l’intégration des personnes handicapées. Les spots télévisés de la nouvelle campagne « Rapprochez-vous » s’inscrivent dans la tradition de ces dernières années : ils mettent en scène l’intégration d’une manière à la fois touchante et un brin provocatrice.

Un ours se tient au milieu d’une zone piétonne en Suisse. Au début un peu perdu, il s’efforce bientôt d’établir des contacts avec son entourage : il ouvre ses bras pour étreindre les passants… et se laisse lui aussi embrasser. Par des femmes, par des hommes, par des enfants, par des jeunes et des vieux. De brefs moments touchants. Puis il enlève la tête de son costume d’ours. Apparaît Fabien Bischoff, 28 ans, gravement handicapé suite à une commotion cérébrale due à un accident survenu lorsqu’il avait 8 ans. Sa tête d’ours sous le bras, il se tient au milieu des passants interloqués et dit (ou pense) : Faut-il se déguiser pour se rapprocher ?.

Cette invitation constitue le message de la campagne d’image et de sensibilisation de Pro Infirmis. Le public est invité : « Rapprochez-vous, ne nous ignorez pas mais essayez de comprendre le handicap, rapprochez-vous de Pro Infirmis ».

Fidèle à son style provocateur, la plus grande organisation du domaine du handicap en Suisse conclut : « Pro Infirmis – nous abolissons le handicap ». Elle exprime ainsi que le handicap n’est pas seulement une déficience ou un dysfonctionnement du corps, de l’esprit ou du psychisme, mais qu’il est aussi le résultat des conditions posées par l’environnement et la société, par des obstacles et des barrières dans les bâtiments, les transports publics, les services, le système scolaire, le monde du travail et même les loisirs. Et c’est pour éliminer cette cause du handicap que Pro Infirmis s’engage.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement