Un quartier de New York recréé en pain d’épices

Après le château de Poudlard entièrement réalisé en pain d’épices, voici une autre œuvre qui revisite à sa manière Hansel et Gretel. Beatriz Muller n’est pas une artiste comme les autres. Son art consiste à faire des gateaux assez incroyables. Le dernier en date ? Un superbe gâteau représentant New-York. 

L’artiste a été primée « Certified Master Sugar Artist » et a remporté de nombreux prix. Le gâteau représente New-York pendant la période des fêtes de fin d’année. On peut y voir l’Empire State Building, la Statue de la Liberté, une world trade center ainsi les édifices Chrysler et Woolworth.

Empire State Building, Statue de la Liberté…

Beatriz Muller a passé environ deux mois pour réaliser son gâteau. Elle a utilisé 91 kg de pain d’épices, 27 kg de glaçage et 4,5 kg de sucre pour les décorations en pastillage. Créée en collaboration avec Williams Sonoma et Streeteasy, la structure s’élève à plus de 1,8 mètres et comprend tous les bâtiments emblématiques de New-York.

B.Muller a surtout passé du temps à faire les autres bâtiments comme le Time Warner Center, les immeubles d’habitations, le métro, mais aussi les plus petits détails en pastillage comme les taxis, les personnes, les rues couvertes de sucre pour représenter la neige, et les arbres réalisés avec de l’aneth séchée et du romarin. 

 

« La plupart des « cakes artist » n’oserait pas réaliser des structures en utilisant du vrai pain d’épices ou des cookies par exemples » note B.Muller, « beaucoup de structures que vous pouvez voir en Amérique du Nord sont faites avec des pâtes alternatives qui ont quelques épices ou encore de la farine de pain d’épice. Ils sont techniquement comestibles mais ils ne sont pas différent de constructions en carton ou en bois. Les seuls outils que j’utilise pour faire les cookies de pain d’épice sont un petit couteau et une règle. J’ai utilisé mes compétences pour faire des structures avec du vértiable pain d’épice comestible et je suis très fière de cela. Je suis partisan du fait que l’art comestible avec des gâteau comme celui ci devrait être exactement comme son nom l’indique : comestible ». 

Vous pouvez retrouver le travail de Beatriz Muller sur son site internet.

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion