Le premier village inspiré de Mars sur Terre ouvrira bientôt

La nouvelle décennie devrait ouvrir une ère révolutionnaire pour les voyages spatiaux. Avec des conquêtes majeures comme le premier hôtel spatial de luxe et une visite de plusieurs jours en orbite terrestre à l’horizon.

Alors que certaines entreprises se concentrent actuellement sur le lancement de voyageurs dans l’espace, d’autres se consacrent à amener des environnements cosmiques sur Terre. Permettant ainsi aux habitants de notre planète d’explorer l’espace.

Une de ces sociétés est Interstellar Lab, un studio de recherche basé à Paris. Il a récemment annoncé son intention de construire le premier village d’inspiration spatiale au monde. Le village ouvrira dans le désert de Mojave en Californie.

Le réseau autosuffisant de biomes par Interstellar Lab s’appellera EBIOS, abréviation de Experimental Bio-regenerative Station.

Baptisé EBIOS (Station expérimentale de bio-régénération), le village terrestre consistera en un réseau de biomes autonomes. Il pourra ainsi produire et recycler l’eau, la nourriture et l’énergie pour 100 personnes. Le tout dans un « environnement en boucle fermée ».

Interstellar Lab a travaillé en étroite collaboration avec la NASA pour créer EBIOS. Une fois terminé, il comprendra un certain nombre de technologies de colonisation spatiale pour rechercher comment les générations futures pourraient habiter sur Mars. Cela inclut les systèmes de croissance des plantes, les technologies d’impression 3D et les outils d’analyse du comportement humain dans un environnement fermé.

Le village de Mars sera ouvert au public

Chaque station contiendra un centre des sciences, un centre d’art et de musique et un centre d’accueil. Après son achèvement, EBIOS ne sera pas seulement pour les scientifiques et les astronautes.

En effet, le public aura accès à l’installation futuriste pendant la moitié de chaque année. Expérimentant ainsi à quoi pourrait ressembler une future colonie sur d’autres planètes. De plus, le réseau de structures autonomes assurera une empreinte carbone neutre.

Pendant la moitié de chaque année, EBIOS sera ouvert aux voyageurs pour réserver des séjours. L’objectif est de commencer la construction du premier village EBIOS en 2021, selon la fondatrice d’Interstellar Lab, Barbara Belvisi. 

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion