Polémique autour de la mascotte des JO 2014 en Russie

Le choix des mascottes pour incarner les JO 2014 à Sotchi a suscité la controverse dimanche en Russie, entre accusation de plagiat et disparition d’un favori.

Accusation de plagiat, intervention politique au plus haut niveau ou disparition d’un favori quelques heures avant le vote: le choix des mascottes pour incarner les JO-2014 à Sotchi ont suscité dimanche la controverse en Russie.

Un léopard, un lièvre et un ours polaire

Un léopard, un lièvre et un ours polaire ont été sélectionnés samedi soir comme mascottes suite à un vote de téléspectateurs dans une ambiance bon enfant au cours d’une émission télévisée. Quand le vote était déjà en cours et après les déclarations du Premier ministre Vladimir Poutine en faveur du léopard «fort, puissant, rapide et beau», l’un des favoris des dix candidatures présélectionnées, Ded Moroz (Père Noël russe) a été rayé de la compétition.

Le présentateur a expliqué que cette décision avait été prise car sinon ce symbole russe serait devenu propriété du Comité international olympique en cas de victoire. «L’unique personnage vraiment russe s’est désisté au cours du vote!!! Qui a décidé ça? Il aurait pu devenir propriété du CIO et maintenant il restera notre symbole du Nouvel An. Et les organisateurs ne l’ont compris qu’au moment du vote», s’insurge le blogueur Vladimir Chtcherbakov dans www.blogsochi.ru. «C’est un vote falsifié», affirme-t-il.

Il est difficile d’imaginer une mascotte plus ridicule

L’analyste politique indépendant russe Dmitri Orechkine a également estimé sur les ondes de la radio Echo Moscou que le décompte des appels téléphoniques et des sms envoyés par des Russes n’était pas honnête. «Dès que Vladimir Poutine a dit sa préférence pour le léopard, les votes pour lui ont grimpé», a-t-il souligné. «Il est difficile d’imaginer une mascotte plus ridicule. Un léopard s’appuyant sur un snowboard, il n’y a rien de russe dedans», écrit le blogueur titos sur le site du journal libéral en ligne gazeta.ru.

Je n’aime pas les voleurs

Autre bémol, le créateur de l’ours, mascotte des JO de 1980 à Moscou, a estimé que l’ours polaire de Sotchi ressemblait trop au sien. «Cet ours polaire a les yeux, le nez, la bouche et le sourire du mien», a déclaré le peintre Viktor Tchijikov sur la radio Echo de Moscou. «Je n’aime pas les voleurs», a-t-il lancé tout en estimant par ailleurs qu’aucun des personnages choisis ne correspondait à l’objectif fixé. Le président de la chambre haute du Parlement russe Sergueï Mironov a également critiqué la sélection de l’ours polaire qui, selon lui, rappelle le logo du parti au pouvoir Russie unie dirigé par Vladimir Poutine. «C’est absolument déplacé», a jugé M. Mironov qui dirige un autre parti, Russie juste. ©20min.ch

Commentaires

Derniers Articles

 

Il refait la bande-annonce de Star Wars avec son Apple IIc de 1984

Les administrateurs du site T411 arrêtés en Suède

Final Fantasy : Une impressionnante projection vidéo à Yokohama

À la manière de DBZ, les icônes de la pop culture fusionnent sous vos yeux

Nikon célèbre son 100e anniversaire avec un gigantesque appareil photo humain

Lancement de la première BD conçue pour Instagram

Une Super Nes mini commercialisée en septembre

Paris : Le terrain de basket Duperré s’offre de nouvelles couleurs

Disneyland : Le plan original du parc dessiné par Walt Disney vendu 708.000$

L’identité du street artist Banksy révélée suite à une gaffe ?

Kraken Unleashed: le nouveau Grand 8 en réalité virtuelle de SeaWorld

48° en Arizona : les Twittos se plaignent de la chaleur avec humour

Downton Abbey bientôt au cinéma

Devenez Super Mario Bros grâce à la réalité augmentée

Moi, moche et méchant 3 : des potatoes Minion chez McDonald’s

Ouverture du bar Game of Thrones à Washington

JO 2024 : Paris lance son parc olympique éphémère

France : lancement du premier magazine consacré au Hand Spinner

Un drone Harry Potter en mode Quidditch

Un papa lance une paire de t-shirts « The Original & The Remix »

L’univers Watchmen bientôt adapté en série par HBO

SEGA Forever : les anciens jeux SEGA disponibles gratuitement sur smartphone

Imagine Van Gogh : une exposition immersive à La Villette

Trump : La saga de ses poignées de main en mode Street Fighter

ee58319e12fda539618de57f9519c802""""""""""""""""