Ce peintre transporte les animaux dans le métro

Peut-être que vous ne le savez pas, mais la ville de New-York est parfois surnommée « concrete jungle » pour qualifier la diversité des personnes y habitant. L’artiste Matthew Grabelsky s’est amusé de ce surnom et a peint des portraits surréalistes des gens dans le métro, remplaçant leurs visages par celui d’animaux.

L’artiste déclare à propos de son travail : « C’est une juxtaposition d’images complètement irrationnelles avec des scènes complètement banales. Mon idée est que mes personnages ne sont pas originaux, mais font en fin de compte partie d’un plus grand continuum culturel. »
L’artiste a été découvert par le musicien Moby en 2017. Depuis Matthew Grabelsky a fait plusieurs expositions dans le monde entier. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver sur Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

« Diablo » adapté en série animée pour Netflix

Robert Englund reprend son rôle de Freddy Krueger

Quand un café rencontre le style BD

Il réalise une version japanime du Star Wars de 1977

Les escarpins en bodypainting de Johannes Stoetter

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause