“Pas celles que vous croyez”. Les poupées Barbie revisitent les toiles de Maîtres

Du 6 Mai au 28 Juin 2015, la galerie Teodora propose l’exposition “Pas celles que vous croyez” ou quand les poupées Barbie de l’artiste Catherine Théry revisitent l’histoire de l’art. Les célèbres poupées n’ont plus là que l’apparence des ravissantes idiotes qui exhibent depuis des décennies leurs seins parfaits et leurs jambes trop longues pour être honnêtes.

Ne vous y trompez pas, ces femmes-là ne sont pas celles que vous croyez, la futilité n’est pas leur tasse de thé. Loin des combats d’arrière-garde, du féminisme, du corps qui réclame sa liberté et qui depuis bien longtemps l’a conquise, loin de toutes ces batailles menées et aujourd’hui presque toutes gagnées, des femme divinement coquines et délicatement transgressives vont vous interroger.

catherine-thery-Barbie-03

L’exposition “ Pas celles que vous croyez” donne à toutes les Barbies du monde la possibilité d’être enfin intelligentes et belles à la fois. Plusieurs influences traversent l’oeuvre de l’artiste. Certaines de photographes qu’elle a connus et avec lesquels elle a travaillé dans sa vie première vie de directrice artistique, Guy Bourdin, Bettina Rheims, Steve Hiett, et d’autres dont elle apprécie le travail. David Lachapelle pour son outrance, Pierre & Gilles pour leur audace et leurs photos repeintes, mais aussi la plasticienne Nicky de Saint Phalle pour sa liberté d’expression et sa radicalité, sans oublier les grands maîtres de la peinture dont les regards, le talent et les imaginaires, inspirèrent cette exposition.

catherine-thery-Barbie-01

Les vêtements des “femmes-poupées” sont peints à même leurs corps afin que rien ne fasse écran à leurs mensurations légendaires. Les accessoires miniatures sont choisis avec soin. Les décors et les mises en scène qui recréent l’ambiance des tableaux, avec de temps à autres quelques libertés quant aux détails, sont photographiés et ensuite travaillés grâce aux nouvelles techniques numériques.

Changer les pains de la Cène en hamburgers, Dieu en blonde peroxydée et Marat en dénonciatrice de la violence faite aux femmes, il y a là une insolence assumée, une volonté de montrer qu’une image détournée peut enrichir un discours, que les vérités d’hier ouvrent parfois la voie aux hypothèses de demain. Leonard, Michelangelo, Edouard, Sandro, René, Frida, Paul et les autres, pardonnez-leurs car elles savent très bien ce qu’elles font.
catherine-thery-Barbie-05

catherine-thery-Barbie-08

catherine-thery-Barbie-011

catherine-thery-Barbie-06

catherine-thery-Barbie-07

catherine-thery-Barbie-02

“Pas celles que vous croyez”
Teodora Galerie
25 rue de Penthièvre – 75008 PARIS
Ouvert du mardi au samedi 11h – 19h

Commentaires

Derniers Articles

 

Paris : un podium flottant de 60m sur la Seine pour la Fashion Week

Les pinceaux d’Alexandra Dillon

Un nouveau trailer pour les « Les Animaux Fantastiques 2 »

France : le 2ème Championnat du Monde de Pull Moche arrive !

La ville de Béziers installe 14 anamorphoses dans les rues

« Diablo » adapté en série animée pour Netflix

Robert Englund reprend son rôle de Freddy Krueger

Quand un café rencontre le style BD

Il réalise une version japanime du Star Wars de 1977

Les escarpins en bodypainting de Johannes Stoetter

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »