Deux futures stations de métro porteront des noms de femmes

À ce jour, parmi les 302 stations que compte le métro de Paris, seulement trois possèdent des noms féminins. La station Louise Michel, sur la ligne 3, est la seule à rendre hommage à une femme uniquement. En revanche, avec les stations Curie (Pierre et Marie) et Barbès-Rochechouart (Marguerite de Rochechouart de Montpipeau fut la 43e abbesse de Montmartre), on arrive à trois.

Après avoir donné la possibilité aux Franciliens de voter sur le choix du design des futurs intérieurs des matériels roulants, Île-de-France Mobilités a souhaité poursuivre cette démarche participative en permettant aux Franciliens de voter afin de choisir le nom des deux nouvelles stations du prolongement de la ligne 4 du métro situées sur les communes de Montrouge et Bagneux. Les votes ont été possibles pendant un mois sur le site internet expliquant les travaux de la modernisation et de l’extension de cette ligne.

Barbara et Lucie Aubrac

Sur la Ligne 4

Pour chaque station, trois propositions choisies en collaboration avec les villes de Bagneux et Montrouge et la RATP ont été soumises au vote, en référence à des éléments géographiques ou bien à des personnalités emblématiques pour chaque commune.

La station située à Bagneux, terminus de la ligne, devait obligatoirement comporter le nom de la ville. Les propositions étaient « Bagneux – Champ des Oiseaux », « Bagneux – Nina Simone » et « Bagneux – Lucie Aubrac ». C’est le nom de la grande résistante de la seconde guerre mondiale, Lucie Aubrac, qui a été plébiscité. Toujours restée militante, elle a participé à la création du Mouvement de la Paix et s’engageant pour Amnesty International après la guerre.

Pour Montrouge, les propositions étaient « Fort de Montrouge », « Coluche », et « Barbara » et c’est le nom de la chanteuse Barbara, qui repose au cimetière parisien de Bagneux accessible par la sortie sud de la station, qui a recueilli le plus de votes. Auteur-compositrice-interprète, Barbara révèle ses dons pour la musique très jeune. Ses créations sont des références du répertoire français.

En tant qu’autorité organisatrice des mobilités durables en Île-de-France, Île-de-France Mobilités détient la responsabilité du choix des noms des gares et stations en Île-de-France, pour l’ensemble des projets de nouvelles lignes ou de prolongement de lignes existantes. Les Franciliens ont fait le choix de deux noms de grandes personnalités féminines pour les futures stations de métro du prolongement vers le sud de la ligne 4 : Barbara et Lucie Aubrac.

Menée durant un mois, cette consultation sur internet souhaitée par Valérie Pécresse, Présidente la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités s’est terminée dimanche dernier. Les Franciliens ont été près de 30 000 à voter en ligne pour choisir le nom de leurs futures stations.

Commentaires

Derniers Articles

 

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite

Les restaurants sous-marins des Maldives

La SNCF revisite des films cultes

M&M’s ouvre un escape game gratuit à Paris

Les illusions de Wian Magic

Il réalise son autoportrait à la manière de 50 cartoons différents

Barcelone : les statues humaines des Ramblas

Un « Final Boss » géant réalisé avec 300 000 dahlias

Quand deux pâtissiers réalisent un Kraken 100% chocolat

Le reboot de « She-Ra » arrive sur Netflix

Quand un enseignant dessine à la craie pour motiver ses élèves

Arnold Schwarzenegger sculpté dans un tronc d’arbre