chili-fausse-alerte

Par amour, elle déclenche une fausse alerte à la bombe pour retenir son compagnon

Une Chilienne est allée jusqu’à donner une fausse alerte à la bombe dimanche pour retenir son compagnon qui devait prendre l’avion pour l’Espagne, d’où il allait s’embarquer pour huit mois sur un bateau de croisière.

« La femme, Francisca Galleguillos, a appelé l’aéroport international pour empêcher que son compagnon ne voyage », sur un avion de la compagnie aérienne Iberia, a relaté lundi une source de la police d’investigation (PDI) qui a requis l’anonymat.

L’amoureuse a été arrêtée et « transférée au centre de justice de Santiago », a-t-elle ajouté.

Le Vol 6830 d’Iberia était sur le point de décoller lorsqu’elle a donné l’alerte. En conséquence, les 312 passagers ont été évacués.

La femme avait d’abord passé un premier coup de téléphone assurant que le père de son compagnon avait eu un accident et était hospitalisé, selon la police. Cet appel n’ayant pas suffit, elle a évoqué la présence d’une bombe. Son compagnon, Marco Arancibia, 39 ans, se rendait en Espagne d’où il devait s’embarquer pour travailler sur un bateau de croisière pendant huit mois, sans faire escale au Chili, ont précisé lundi des médias locaux.
« Le processus d’évacuation (des passagers) a duré trois heures durant lesquelles l’équipage puis les passagers sont descendus, et la soute a été explorée », a déclaré à la presse Eduardo del Canto, le chef de la sécurité de l’aéroport qui a démenti la présence d’un engin explosif dans l’avion.

Les passagers ont passé la nuit dans un hôtel de Santiago et doivent reprendre l’avion pour l’Espagne lundi soir, selon les médias. Source: LePoint.fr

Laisser un commentaire

Catégories