Il utilise la photographie infrarouge et donne vie à des images spectaculaires

Ce jeune photographe mise sur la photographie infrarouge et ses talents de directeur artistique pour réaliser de splendides clichés de paysages.

La photographie infrarouge : une technique qui a le vent en poupe

Paolo Pettigiani est un jeune photographe et directeur artistique de 27 ans. Né en Italie, le jeune homme est passionné d’images et de graphisme, et n’a jamais voulu choisir entre sa casquette de photographe et celle de directeur artistique.

Il a donc décidé de combiner ces deux univers en inventant le concept des infrascapes :

Il mêle photographie infrarouge et retouches artistiques, pour donner vie à des images de paysages entre rêve et réalité, où les contrastes et la bichromie prennent tout leur sens.

De New York à Dubaï en passant par Berlin, Venise ou les Dolomites, Paolo capture des paysages naturels ou citadins et s’intéresse également à l’architecture. Il a étudié le design et la communication visuelle à Turin avant de séjourner quelques mois à New York pour réaliser sa première série de photographies infrarouges. Aujourd’hui installé dans le nord de l’Italie, il continue d’expérimenter de nouvelles techniques et perspectives photographiques.

La photographie infrarouge était une technique très à la mode dans les années 60. Appréciée pour son côté psychédélique, elle connaît aujourd’hui un regain d’intérêt dans le milieu artistique. Son rendu si spectaculaire repose sur un phénomène de « fausses couleurs » possible grâce à la chlorophylle des végétaux. Celle-ci devient transparente à travers le spectre infrarouge et reflète la lumière d’où le rendu rouge vif des feuillages.

« La photographie infrarouge est l’occasion parfaite pour définir un nouveau point de vue sur les sujets, déclare Paolo, mes infrascapes sont une nouvelle exploration graphique et visuelle de la nature. »

Pour admirer toutes les photos de Paolo, rendez-vous sur son compte Instagram.

View this post on Instagram

Repost @wired ・・・ Dubai's desert landscape isn't exactly hospitable to plant life. Sitting on the Arabian Peninsula, the soil is sandy and poor, the wind and heat extreme, and it only rains about three inches a year. But that hasn't stopped the city from striving to become a "green paradise." Over the past three decades, its gardeners have coaxed fountain grass, date palms, and ghat trees to take root in public parks and golf courses, even transforming the dead space beneath highway flyovers into beautiful, patterned carpets irrigated by sewage water. – Photographer Paolo Pettigiani shot the city with a Nikon D750 converted to record the full color spectrum so that he could photograph invisible infrared light—which is strongly reflected by chlorophyll in plants. The amount of greenery Pettigiani's photographs reveal is impressive, but not as impressive as the colossal concrete, glass, and metal structures towering above it. Dubai is an oasis, sure, but skyscrapers still grow easier than trees. To see more of these stunning images, visit the link in our bio. 📸: Paolo Pettigiani | @paolopettigiani . . . #rentalmag #onbooooooom #ifyouleave #broadmag #phornography #imaginarymagnitude #thisveryinstant #somewheremagazine #pellicolamag #forevermagazine #pixsoulmag #archivecollectivemag #stellaremag #burnmagazine #newtopographics #odtakeovers #broadmag #nothinglessmag #justifiedmagazine #thinkverylittle #tinycollective #espritmag #observationmag #n8zine #infraredphotography #infrared #behance #visitdubai #burjkhalifa @visit.dubai @dubai #classicsmagazine #infraland

A post shared by Paolo Pettigiani | infrared (@paolopettigiani) on

View this post on Instagram

🔺 New project – detail – shot in #Dubai 🔺 . ͊̿̉̃̊̉͗ .͊̿̉̃̊̉͗ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ See the full work >>> link in bio. . ͊̿̉̃̊̉͗ .͊̿̉̃̊̉͗ . . . . #rentalmag #onbooooooom #ifyouleave #broadmag #phornography #imaginarymagnitude #thisveryinstant #somewheremagazine #pellicolamag #forevermagazine #pixsoulmag #archivecollectivemag #stellaremag #burnmagazine #newtopographics #odtakeovers #broadmag #justifiedmagazine #thinkverylittle #tinycollective #espritmag #observationmag #n8zine #infraredphotography #infrared #behance #visitdubai @visit.dubai @dubai #meandtheviewat42 @shangrila_dubai #infraland #meeroxfisheye @fisheyelemag @meerophoto

A post shared by Paolo Pettigiani | infrared (@paolopettigiani) on

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement