Pendant 8h, un artiste sous LSD tente de dessiner son portrait

Le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD) fut expérimenté sur des enfants autistes, utilisé pour combattre des addictions diverses (alcool, héroïne…), essayé sur des individus “normaux” ou encore employé comme antidépresseur. Oscar Janiger, un psychiatre californien, mena des recherches sur quelque 900 personnes entre 1954 et 1962. Dans l’expérience ci-dessous, Oscar Janiger a demandé à un dessinateur de réaliser son portrait sous acide. Plusieurs croquis effectués à quelques dizaines de minutes d’intervalle qui illustrent les effets du LSD à la fois sur la production artistique, mais aussi sur la créativité. Les commentaires de l’artiste et les annotations du chercheur, sont terriblement drôles (ou effrayantes, c’est selon).

1/ 20 minutes après la première dose :

« Condition normale. Aucun effet de la drogue jusqu’à maintenant. »

2/ 85 min (1h25) après la première dose et 20 min après la deuxième dose administrées (50 + 50 microgrammes) :

Le patient semble euphorique. « Je peux vous voir clairement, si clairement. Ça… Vous… Tout est… J’ai un peu de mal à contrôler ce crayon. »

3/ 2h30 après la première dose :

Le patient a l’air extrêmement concentré sur ses dessins. « Les contours semblent normaux, mais très vifs. Les couleurs n’arrêtent pas de changer. Ma main doit suivre le balayage gras des lignes. J’ai l’impression que ma conscience se trouve dans la partie de mon corps qui est active: ma main, mon épaule… ma langue »

4/ 2h32 après la première dose :

Le patient est totalement absorbé par son bloc de papier. « J’essaye un autre dessin. Les contours du modèle sont normaux, mais maintenant c’est ceux de mon dessin qui ne le sont plus. Les contours de ma main deviennent bizarres aussi. Ce n’est pas un très bon dessin, non? Je vais… Je vais essayer à nouveau »

5/ 2h35 après la première dose :

Le patient enchaîne un autre dessin rapidement. « Je vais faire un dessin d’une seule traite… sans m’arrêter… une ligne, pas de pause! » Une fois son dessin terminé, le patient commence à rire, puis semble surpris par quelque chose sur le sol. »

6/ 2h45 après la première dose :

Le patient essaye de monter sur la boite à dessin et est d’une manière générale très agité. Il répond lentement aux stimuli (faire plus de dessins) et est devenu globalement non-verbal (ne parle presque plus, ndlr). « Je suis… tout est… changé… ils appellent… votre visage… entrelacé… qui est… » Le patient marmonne une sorte de mélodie entre ses dents (quelque chose qui ressemble à Thanks for the Memory). Il utilise maintenant la peinture à la tempera.

7/ 4h25 après la première dose :

Le patient s’est réfugié sur le lit, sur lequel il s’est allongé pendant environ 2 heures, agitant ses mains en l’air. Il revient soudainement vers le matériel à dessin et choisit cette fois un stylo et de la peinture à l’eau.

8/ 5h45 après la première dose :

Le patient se déplace dans la pièce selon un schéma et des variations complexes pendant 1h30 avant de s’installer pour dessiner à nouveau. On peut constater les effets physiques de la drogue. « Je peux sentir mes genoux à nouveau, je pense que les effets diminuent. Voilà un très bon dessin. Ce crayon à papier est vachement dur à tenir… » Il tient un pastel.

8/ 8h après la première dose :

Le patient est assis sur son lit couchette. Il explique que « l’intoxication » a disparu, mis à part des distorsions occasionnelles de nos visages. Nous demandons qu’il réalise un dernier dessin qu’il fait avec peu d’enthousiasme. « Je n’ai rien à dire sur ce dernier dessin, il est mauvais et sans intérêt, je veux rentrer chez moi maintenant. »

Via L’Express / BoredPanda

Commentaires

Derniers Articles

 

Moi, moche et méchant 3 : des potatoes Minion chez McDonald’s

Ouverture du bar Game of Thrones à Washington

JO 2024 : Paris lance son parc olympique éphémère

France : lancement du premier magazine consacré au Hand Spinner

Un drone Harry Potter en mode Quidditch

Un papa lance une paire de t-shirts « The Original & The Remix »

L’univers Watchmen bientôt adapté en série par HBO

SEGA Forever : les anciens jeux SEGA disponibles gratuitement sur smartphone

Imagine Van Gogh : une exposition immersive à La Villette

Trump : La saga de ses poignées de main en mode Street Fighter

Duos mère-fille : les princesses Disney avant/après

America’s Got Talent: un incroyable show lumineux fait sensation

Canicule : Victoire des conducteurs Nantais porteurs de jupes

« Loïs et Clark » réunis 20 ans après l’arrêt de la série

Black Mirror bientôt adapté en livres

Un papa et ses deux enfants rejouent « Mad Max » dans une vidéo

Game of Thrones chante « Ice Ice Baby » dans un mashup parfait

Des distributeurs de « likes » Instagram existent en Russie !

Le premier Frigo Solidaire parisien installé dans le 18e

La projection immersive des « Dents de la mer » revient cet été

Avec du maquillage, elle se transforme en toiles de maître (sans Photoshop)

Stranger Things : lancement d’une nouvelle collection de jouets

Moby revient avec un clip merveilleusement déprimant

Le jeu télé Candy Crush dévoile sa bande-annonce

a2764b13d24ff399796a2c5c77e6d811rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr