Orange condamnée à payer 64.000 euros à un abonné

La cour d’appel de Rennes a condamné la société Orange à payer à un consommateur la somme de 64.250 euros pour avoir supprimé unilatéralement son option d’accès internet sur son mobile, a-t-on appris auprès de l’avocat de l’abonné, Me Dominique Cartron.

Dans son arrêt du 17 février dont l’AFP a obtenu une copie, la cour condamne également le fournisseur d’accès à rétablir l’option supprimée sous astreinte de 500 euros par jour et à réattribuer au plaignant son numéro de portable initial.

Orange lui propose alors une option « Surf »

Fin 2003, un abonné qui bénéficie d’une option Orange Sans Limite (OSL, 6 euros forfaitaire par mois avec connections illimitées sur le net) change d’appareil téléphonique. Prétextant que cette option ne peut être utilisée que sur un téléphone d’ancienne génération, Orange propose alors une option Surf, d’un prix équivalent mais n’offrant pas les mêmes avantages, ce que refuse le plaignant. Celui-ci obtient gain de cause devant le tribunal d’instance de Rennes le 21 mai 2007 qui demande la rétablissement de l’option OSL.

En appel, la cour a noté dans ses conclusions que, contrairement à ce que soutenait Orange, l’option OSL était « parfaitement compatible avec le téléphone » acquis par l’abonné au mois de décembre 2003. Un expert avait même constaté en décembre 2009 qu’en insérant dans le téléphone de l’abonné la carte SIM d’un autre abonné « l’option OSL a pu être activée ». Selon les juges, la souscription de l’option OSL « est bien spécifiée pour une durée indéterminée », ce qui contraint la société Orange « à remplir ses obligations envers le client tant que le contrat n’est pas résilié ».

« La mauvaise foi et la résistance abusive » de l’abonné « sont dénoncées à tort

« La mauvaise foi et la résistance abusive » de l’abonné « sont dénoncées à tort par la société Orange France qui se trouve à l’origine de l’atteinte à l’image commerciale dont elle se plaint », ont poursuivi les juges d’appel, qui ont condamné Orange à verser la somme de 64.250 euros, soit 50 euros par jour d’astreinte depuis le jugement de première instance de 2007. ©metrofrance.com

Commentaires

Derniers Articles

 

Lightyear : le prochain PIXAR sur Buzz l’Éclair dévoile son trailer

Le jeune Colin Crivey dans Harry Potter est vraiment devenu photographe

New Balance dévoile une collection Ghost in the Shell SAC 2045

Carcassonne : il découvre des centaines de squelettes sous son jardin

Pikmin Bloom : le nouveau jeu mobile Nintendo en réalité augmentée

Un Burger King à Madrid devient entièrement vegan

Vendredi 13 : Lancement d’une collection de denim pour Jason

Dîner sous des lanternes pour lutter contre le Covid-19

L’artiste JR fait flotter une pyramide de Guizeh dans le ciel d’Égypte

Ces élèves réalisent des photos d’identité scolaire pas comme les autres

Activate : la salle d’arcade qui vous fait bouger

Une paire de Nike portée par Michael Jordan vendue 1,5 million de dollars

IKEA va ouvrir une boutique de vente de seconde main à Paris

Ryan Gosling incarnera Ken pour le film Barbie avec Margot Robbie

Les figurines Pop de Squid Game arrivent

L’Oregon sort une nouvelle pub façon Studio Ghibli

Une entreprise offre 6000 euros pour regarder tous les épisodes des Simpson

Among Us débarque sur les consoles PS4, PS5 et Xbox Series

LEGO dévoile son set « Maman, j’ai raté l’avion ! »

Angèle à bord d’un train rétro direction Bruxelles dans son dernier clip

Freddy Krueger : La vraie maison des « Griffes de la Nuit » est à vendre

Le film Uncharted dévoile son trailer

New York : un nouvel observatoire en verre à 300 mètres de hauteur  

Elle recrée les décors de FRIENDS en miniature