« One Piece ». Le manga le plus populaire au monde débarque dans les salles Françaises

Douze ans après le début de la série télévisée au Japon, les cinémas français proposent aujourd’hui une adaptation du manga le plus vendu au monde.

L’universalité du dessin animé séduit le réalisateur, mais aussi le public européen, désormais habitué aux productions nippones. Le long métrage animé « One Piece – Strong World » a ainsi été présenté pour la première fois en France en 2010, au festival d’Annecy, où il a été chaleureusement accueilli.

« Je suis très heureux de voir que ce film a pu franchir les frontières et que plein de gens d’horizons différents puissent le voir », explique le réalisateur, impressionné par les « réactions très enthousiastes » du public d’Annecy. « J’espère que tous les autres spectateurs s’amuseront autant, si ce n’est plus, quand ils iront le voir », ajoute-t-il.

Malgré la popularité du titre, Munehisa Sakai explique ne pas avoir « ressenti de pression avant la production, ni durant celle-ci. C’est une fois le film terminé que je me suis rendu compte du projet que c’était. Je me suis dit : +je travaillais sur un sacré film en fait !+ ».

Une sérénité qui se justifie facilement : M. Sakai a déjà réalisé en 2002 un autre film adapté de « One Piece » et surtout 44 des 510 épisodes de la série télévisée, ce qui lui a permis d’appréhender ce nouveau film avec de multiples repères. « Il a fallu s’adapter à l’évolution graphique naturelle du manga, mais concrètement la méthode de production n’a pas changé ».

Ce dixième film présente pourtant la particularité d’avoir pour la première fois bénéficié de la collaboration de l’auteur même du manga, Eiichiro Oda, ce qui n’a pas réduit pour autant la marge de travail de M. Sakai : « M. Oda a été très attentif aux diverses remarques de l’équipe et il les a intégrées dans son histoire ».

Le réalisateur s’est d’ailleurs rapidement pris au jeu : « J’adore la scène d’ouverture où chaque membre de l’équipage se bat contre des animaux tous plus extraordinaires les uns que les autres ! A chaque fois que je la vois, je suis à fond dans l’histoire ! », plaisante-t-il.

Cette scène d’introduction lorgne notamment du côté des cartoons américains, une inspiration que Munehisa Sakai ne renie pas : « Je ne fais pas de distinction entre les oeuvres japonaises ou étrangères. Si quelque chose me stimule, je considère qu’il est de bon ton d’intégrer ce genre d’éléments, sans me soucier de leur origine. »

Alors qu’un nouveau film adapté de One Piece est sorti au Japon le 19 mars, réalisé cette fois en 3D par Hiroyuki Sato, Munehisa Sakai

Par AFP

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement