Omid Asadi donne une seconde vie aux feuilles mortes

Omid Asadi a 38 ans. Ancien ingénieur et champion de boxe iranien, il s’est reconverti dans l’art, en Angleterre. Maintenant, il fait de la sculpture, des vidéos ou encore de la peinture mais est surtout connu pour l’art qu’il a développé sur des feuilles mortes. L’artiste découpe des silhouettes au coeur des feuilles qu’il ramasse. Ses créations sont étonnamment détaillées malgré la petite taille de la matière première.

Une passion qui l’occupait déjà enfant

Cette promiscuité avec la nature lui viendrait de son enfance. À l’époque, il utilisait une aiguille pour dessiner des formes dans des feuilles ou des pétales de rose. Depuis 2012, il a décidé de revenir sur ce procédé pour en faire un art à part entière.

Il explique que « c’est ma façon de représenter la différence de perception sur notre environnement, pour montrer que nous n’avons pas l’habitude de faire attention aux choses ordinaires sauf si on attire notre attention dessus. »

Commentaires

Derniers Articles

 

Une église parisienne tente la quête avec paiement sans contact

Le plus grand labyrinthe de neige du monde est en Pologne

Voici le selfieccino, un café avec votre portrait imprimé dans la mousse

Si Stranger Things était un film d’animation japonais…

Le challenge de l’électricité statique

Le compte instagram des plus beaux sols de Paris voyage

Un fan réalise le trailer du film FRIENDS

De l’art sur des sachets de thé

Les cuissardes Ugg débarquent !

Jurassic Park : lancement d’une Jeep électrique pour enfants

Des éboueurs créent une bibliothèque avec les livres jetés

Nintendo Labo : des accessoires en carton pour Switch

Il s’incruste hors-champ sur des pochettes d’album

Un bar éphémère réalisé en LEGO va ouvrir à Londres

La nouvelle série de Netflix met les 90’s à l’honneur

Cette robe change de couleur toute seule !

Google trouve à quelle oeuvre d’art vous ressemblez le plus

Un livre pour faire des sons électroniques avec du papier

Des photos d’enfants du monde entier avec leurs jouets

Le jargon de la pub en vinyles

À la découverte de Trust Icon, street artiste londonien

Muni de son smartphone, il donne vie aux objets qui l’entourent

Il se prend en photo autour du monde avec Godzilla

De l’origami animale dans des peaux d’agrumes