Omid Asadi donne une seconde vie aux feuilles mortes

Omid Asadi a 38 ans. Ancien ingénieur et champion de boxe iranien, il s’est reconverti dans l’art, en Angleterre. Maintenant, il fait de la sculpture, des vidéos ou encore de la peinture mais est surtout connu pour l’art qu’il a développé sur des feuilles mortes. L’artiste découpe des silhouettes au coeur des feuilles qu’il ramasse. Ses créations sont étonnamment détaillées malgré la petite taille de la matière première.

Une passion qui l’occupait déjà enfant

Cette promiscuité avec la nature lui viendrait de son enfance. À l’époque, il utilisait une aiguille pour dessiner des formes dans des feuilles ou des pétales de rose. Depuis 2012, il a décidé de revenir sur ce procédé pour en faire un art à part entière.

Il explique que « c’est ma façon de représenter la différence de perception sur notre environnement, pour montrer que nous n’avons pas l’habitude de faire attention aux choses ordinaires sauf si on attire notre attention dessus. »

Commentaires

Derniers Articles

 

Saint Seiya débarque dans une publicité Snickers

Les anamorphoses animées sur tasses de Luycho

Un compte Instagram spécialiste de l’estampe

Le prochain Astérix dévoile sa bande-annonce !

Des Air Jordan « GameBoy »

Avec des craies, elle met en scène son bébé dans de drôles de films

Un reboot de la série « Alias » en préparation

Beetlejuice : première image pour la comédie musicale version Broadway

Les odeurs de Star Wars dans une collection de bougies parfumées

Le film Playmobil dévoile une première image

Une fresque Robin Williams apparaît à Chicago

Les marque-pages créatifs d’Olena

Les sculptures culinaires avec de vieux matelas compilées dans un livre

Richard Madden de Game of Thrones pressenti pour incarner James Bond

Le robots en origami de Dani Alba

La chorégraphie Harry Potter de ces lycéens devient virale

Il réalise des clichés d’Hawaï façon « Inception »

Umbro présente sa première chaussure de football sans lacets

Halloween : un déguisement pour bébé « The Office » ?

Thomas Ngijol en « Black Snake » débarque cet hiver

Dans de ce restaurant, l’addition varie en fonction de vos followers Instagram

L’exposition Sergio Leone ouvre à Paris

Aladdin : un premier teaser pour le remake de Guy Ritchie

Deux Toulousains lancent une bière au cassoulet