No Pants Day 2011 dans le métro New-Yorkais

Des centaines de New-Yorkais ont baissé jupes et pantalons dimanche dans le métro, une performance collective à caractère ludique organisée depuis 2002 et qui se tient désormais dans quelque 50 villes de 24 pays à travers le monde.

Les participants se sont retrouvés à 15 heures (21 heures en France) dans six points de ralliement à travers la ville, et ont d’abord longuement écouté, par des températures inférieures à 0°C, les organisateurs de la dixième édition du «No Pants Subway Ride» leur expliquer le mode d’emploi de la manifestation.

«Ce n’est pas illégal, et la police est là pour vous protéger, mais n’enlevez pas vos sous-vêtements!», a lancé un organisateur équipé d’un mégaphone au groupe d’environ 300 personnes qui prenaient le départ à Foley Square, près des tribunaux du sud de Manhattan.

«Et n’oubliez pas de ranger vos vêtements dans des sacs à dos», a-t-il ajouté, rappelant que lors d’une des premières éditions, des participants avaient perdu leurs pantalons ou jupes et avaient dû rentrer chez eux en caleçon ou culotte.

Dans l’assistance, le plus vieux était âgé de 76 ans, et les parents du plus jeune – neuf mois – ont brandi le bébé dans la poussette, sans préciser s’ils allaient le déshabiller dans le métro.

Les participants se sont ensuite engouffrés dans la station, ont enlevé le bas de leurs vêtements et sont entrés en caleçon, culotte ou slip dans les wagons en faisant comme si de rien n’était. La plupart des passagers semblaient désormais connaître l’événement et ne manifestaient ni surprise ni agacement, beaucoup souriaient. «Dans mon pays, en Russie, ce serait certainement interdit», notait Evgueni, un jeune homme travaillant à New York.

La manifestation s’est tenue dans d’autres villes américaines, Washington, Los Angeles et Chicago, et dans 24 pays au total (voir la vidéo tournée à Zurich, Suisse).
Elle est organisée chaque année en janvier par le groupe «Improv Everywhere», basé à New York. En 2002, «No Pants Subway Ride» comptait sept participants, tous des hommes. Les femmes sont apparues à l’édition suivante. En 2006, huit personnes avaient été arrêtées et brièvement menottées, mais un juge avait prononcé un non-lieu un mois après. (Source AFP)

Commentaires

Derniers Articles

 

WWF lance un pull de Noël qui dénonce une dure réalité

The Star Wars ou la bande-annonce créée avec les illustrations d’origine de 1975

Peaky Blinders a désormais sa gamme de spiritueux

Il joue le thème de Star Wars avec des calculatrices !

Ils craquent pour la boule de Noël « Piège de cristal »

Normandie : un street-artist fan de Dragon Ball transforme un ancien blockhaus

Les 25 photos les plus populaires de 2017 selon Flickr

Cette ligne activewear Harry Potter vous garantit la victoire

Le retour d’Olive et Tom en 2018 se dévoile dans un trailer !

Pour Hanukkah, Pornhub offre l’accès à sa plateforme Premium

Depuis 2003, cette famille s’amuse à créer la carte de Noël la plus moche

Quand des inconnus tentent d’imiter Chewbacca

Greenpeace convoque Voldemort, Dark Vador et Alien dans sa dernière campagne

Il crée des œuvres avec des objets du quotidien pour illustrer son obsession de l’ordre

Taïwan: ce coiffeur propose la coupe Donald Trump « Hair Tattoo »

Nike invente les baskets moches de Noël

Son faux restaurant devient N°1 sur Tripadvisor en 6 mois

Design : les 10 meilleurs posts Instagram par Dezeen

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Star Wars: Columbia lance une collection inspirée de l’Empire contre-attaque

Au Cambodge, ce photographe les prend en photo et leur offre leur premier portrait

New Spring : l’arbre à bulles de vapeur d’eau parfumée

Quand un restaurant rebaptise sa carte en hommage à Johnny Hallyday

La RATP transforme la station Duroc en station « Durock Johnny »

7bd35c7126c7cd2d005c88bc5a3211e7888888888888888888888