Nicolas Le Floch adapté en bande dessinée

Jean-François Parot, le créateur des aventures à succès de Nicolas Le Floch, nous a quittés le 22 mai 2018. Il y a quelques mois, il avait donné son accord pour adapter son œuvre en bande dessinée chez Robinson, le nouveau label BD d’Hachette Livre. Avec cette adaptation, dont la sortie est prévue le 22 août prochain, son héros continuera à rassembler les lecteurs de tous âges.

En 1761, le jeune Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour entrer au service du chef des affaires secrètes de Louis XV. Sa première affaire le plonge au cœur des perversités de la capitale : un cadavre rue des Blancs-Manteaux, un commissaire corrompu… Et si tout cela le conduisait trop près du Roi et de Mme de Pompadour…

Diplomate, historien, ethnologue, homme de lettres et auteur, Jean-François Parot a toujours été passionné par le XVIIIesiècle. Si rien ne semblait le destiner à sa carrière d’ambas- sadeur, il était évident qu’il céderait un jour à sa passion pour le Paris des Lumières. Ainsi, c’est lors de son séjour à So a où il est en poste depuis 1994 que Jean-François commence à écrire sa célèbre série policière Nicolas Le Floch, dont le premier tome paraît en 2000.

Interview de Dobbs, scénariste de la BD

Pourquoi avoir accepté de travailler sur cette adaptation de Nicolas Le Floch ?

C’était un très bon challenge à mon sens, voilà tout simplement pourquoi j’ai accepté. J’ai fait de nom- breuses adaptations dans les domaines historique et fantastique, et je voulais me frotter à cette époque et au genre. Ayant lu plusieurs tomes de l’œuvre de Jean- François Parot, j’ai accepté très rapidement. Et comme notre tandem BD avec Chaiko était prêt, nous avons sauté sur cette occasion unique.

Comment vous êtes-vous préparé ?

Plusieurs lectures de l’Enigme des Blancs-Manteaux ont été nécessaires (ambiance, lieux, structure, liens des personnages, etc.), mais également des visionnages de la série TV issue des romans ainsi que d’autres lms d’aventure ou policiers liés à la même époque pour avoir un certain sens de la lumière et des environnements possibles. Il a fallu par ailleurs faire des choix narratifs comme cela a été le cas pour le scénariste de la série TV, sans pour autant trahir la vision de l’auteur (connu et reconnu pour ses descrip- tirs approfondis des lieux, des odeurs et autres détails).

Comment s’est passée la collaboration avec Chaiko ?

Nous avions déjà eu l’occasion de collaborer à plusieurs reprises (avec la biographie de François 1er en BD, ou bien encore sur mon livre Méchants : les grandes gures du Mal au cinéma et dans la pop culture). Je connais sa façon de procéder et lui ma façon d’écrire, donc le travail a été conjoint et très cinématographique dans l’approche. Il a donné le charisme et les « gueules » nécessaires aux personnages principaux et secondaires, mais il a aussi rendu l’atmosphère des lieux décrits par Jean-François Parot tout en conservant sa propre patte d’artiste.

Nicolas Le Floch en BD. Format : 23,5 x 31,3 cm Pages : 64 Prix : 14,95 € En librairie le 22 août.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement