Nicolas Le Floch adapté en bande dessinée

Jean-François Parot, le créateur des aventures à succès de Nicolas Le Floch, nous a quittés le 22 mai 2018. Il y a quelques mois, il avait donné son accord pour adapter son œuvre en bande dessinée chez Robinson, le nouveau label BD d’Hachette Livre. Avec cette adaptation, dont la sortie est prévue le 22 août prochain, son héros continuera à rassembler les lecteurs de tous âges.

En 1761, le jeune Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour entrer au service du chef des affaires secrètes de Louis XV. Sa première affaire le plonge au cœur des perversités de la capitale : un cadavre rue des Blancs-Manteaux, un commissaire corrompu… Et si tout cela le conduisait trop près du Roi et de Mme de Pompadour…

Diplomate, historien, ethnologue, homme de lettres et auteur, Jean-François Parot a toujours été passionné par le XVIIIesiècle. Si rien ne semblait le destiner à sa carrière d’ambas- sadeur, il était évident qu’il céderait un jour à sa passion pour le Paris des Lumières. Ainsi, c’est lors de son séjour à So a où il est en poste depuis 1994 que Jean-François commence à écrire sa célèbre série policière Nicolas Le Floch, dont le premier tome paraît en 2000.

Interview de Dobbs, scénariste de la BD

Pourquoi avoir accepté de travailler sur cette adaptation de Nicolas Le Floch ?

C’était un très bon challenge à mon sens, voilà tout simplement pourquoi j’ai accepté. J’ai fait de nom- breuses adaptations dans les domaines historique et fantastique, et je voulais me frotter à cette époque et au genre. Ayant lu plusieurs tomes de l’œuvre de Jean- François Parot, j’ai accepté très rapidement. Et comme notre tandem BD avec Chaiko était prêt, nous avons sauté sur cette occasion unique.

Comment vous êtes-vous préparé ?

Plusieurs lectures de l’Enigme des Blancs-Manteaux ont été nécessaires (ambiance, lieux, structure, liens des personnages, etc.), mais également des visionnages de la série TV issue des romans ainsi que d’autres lms d’aventure ou policiers liés à la même époque pour avoir un certain sens de la lumière et des environnements possibles. Il a fallu par ailleurs faire des choix narratifs comme cela a été le cas pour le scénariste de la série TV, sans pour autant trahir la vision de l’auteur (connu et reconnu pour ses descrip- tirs approfondis des lieux, des odeurs et autres détails).

Comment s’est passée la collaboration avec Chaiko ?

Nous avions déjà eu l’occasion de collaborer à plusieurs reprises (avec la biographie de François 1er en BD, ou bien encore sur mon livre Méchants : les grandes gures du Mal au cinéma et dans la pop culture). Je connais sa façon de procéder et lui ma façon d’écrire, donc le travail a été conjoint et très cinématographique dans l’approche. Il a donné le charisme et les « gueules » nécessaires aux personnages principaux et secondaires, mais il a aussi rendu l’atmosphère des lieux décrits par Jean-François Parot tout en conservant sa propre patte d’artiste.

Nicolas Le Floch en BD. Format : 23,5 x 31,3 cm Pages : 64 Prix : 14,95 € En librairie le 22 août.

Commentaires

Derniers Articles

 

Uma Thurman et Quentin Tarantino discutent d’un Kill Bill 3

Stranger Things: une bouée Demogorgon grandeur nature

Premier trailer pour la série The Witcher

Bourges : du video mapping révèle les secrets historiques de la ville

Il transforme un container en Polaroid géant fonctionnel

Norvège : un concept d’hôtel vertigineux accroché à une falaise

Harley Quinn : la nouvelle série animé dévoile son trailer

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum

Jason Momoa invité d’honneur d’un épisode des Simpson

Warhammer 40K va être adapté en série live

Nike présente une collection de sneakers Bob l’Éponge

Pays-Bas : 300 abrisbus transformés en refuges pour abeilles

Elle crée un moule pour faire des chats de sable à la plage

Instagram : WWF lance une géolocalisation fictive pour protéger la nature

Quand un serrurier ouvre les portes de la fiction

Lupin III : le nouveau film en 3D dévoile son trailer

Nike lance des sneakers Nintendo 64