Le plus grand musée du street art a ouvert à Berlin

Amateurs de street art, Urban Nation deviendra bientôt votre nouveau temple ! c’est entre ses murs que se trouveront exposés les plus grandes œuvres des street artistes du monde entier, et ce, de façon permanente.

Depuis le 26 septembre, Berlin est doté du plus grand musée consacré au street art dans le monde. Le choix de cette ville n’a rien de surprenant puisque la ville est considérée comme l’une des capitales du street art.

Museum of Urban Contemporary Art de Berlin, baptisé Urban Nation, réunira plus des centaines d’artistes et 150 œuvres dont celles du célèbre Banksy, de Shepard Fairey (Obey Giant) ou C215. les œuvres, collectées depuis trois ans par la fondation Urban Nation, seront visibles aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du musée. La plupart sont reproduites sur toile et non sur pierres ou briques pour mieux les conserver. Le musée a pu voir le jour gras à de bienveillants curateurs internationaux (Brésil, États-Unis, etc.).

L’annonce peut toutefois paraitre paradoxale : un musée pour célébrer un art qui, comme son nom l’indique, s’expose habituellement dans la rue. Les artistes qui ont déjà franchi la porte des galeries doivent souvent s’en justifier. Mais on peut aussi y voir une forme de reconnaissance. Enfin ! En effet, cet art a longtemps été sous-estimé, pour ne pas dire méprisé avec le monde de l’art contemporain, avant qu’il ne devienne un art ultra recherché, sa côte explose depuis quelques années.

En 2014, la vente Artcurial célébrant l’art urbain a atteint des records. Le street art attise désormais les convoitises, certaines œuvres sont même littéralement arrachées des murs et se retrouvent sur le marché noir. Comme celles de Banksy, malheureusement coutumier du fait, ou récemment celles d’Invader à Paris, dont les voleurs, déguisés en agents municipaux, ont été arrêtés en début de mois.

Invader a d’ailleurs peint une œuvre sur le fronton du musée et dévoilée le soir de l’ouverture.

Rappelons également que ces street artiste risquent la prison ou de lourdes amendes en exerçant leur art. Monsieur Chat a ainsi risqué la prison ferme pour avoir peint ses félins jaunes sur des supports éphémères dans le métro parisien. Il a finalement écopé d’une amende de 500 euros.

Désormais le street art entre au musée : Gloire à l’art de rue !

Commentaires

Derniers Articles

 

Un fan de PNL a recrée le clip « Au DD » sur GTA V

Enoteca Maria : le restaurant où des grands-mères du monde entier dirigent la cuisine

Matrix 4 : Lambert Wilson sera bien de retour !

The Man : Taylor Swift se transforme en homme pour son clip féministe

Air New Zealand prévoit des lits pour ses passagers en classe éco

Steven Spielberg ne devrait pas réaliser le prochain Indiana Jones

Une piste de ski installée sur le toit de cette centrale électrique

Covid-19 : un designer imagine un bouclier auto stérilisant

L’Écosse vote la gratuité des protections périodiques

Rebecca Breeds sera Clarice dans la série du « Silence des Agneaux »

Disney plus : un trailer en VF pour le lancement en France

Amazon Go ouvre son premier supermarché sans caissier

Un combat en stop-motion à partir de 600 pancakes

Paris : une exposition pour les 25 ans de DreamWorks

Heroes Academy : le premier action game de France ouvre à Paris

Découvrez les lauréats 2020 du concours The Underwater Photographer

Voici la taille des astéroïdes comparée à New York

Dans cet hôtel des chiens à adopter séjournent librement

Disney introduit son premier personnage lesbien dans « En Avant »

Hasbro va sortir un jouet animatronique Baby Yoda

Norvège : dormir dans les fjords dans cette Birdbox

Netflix : les films du studio Ghibli disponibles en mars

Friends : les acteurs bientôt réunis pour une émission spéciale

Le tombeau de Romulus aurait été découvert sous le Colisée à Rome