Le plus grand musée du street art a ouvert à Berlin

Amateurs de street art, Urban Nation deviendra bientôt votre nouveau temple ! c’est entre ses murs que se trouveront exposés les plus grandes œuvres des street artistes du monde entier, et ce, de façon permanente.

Depuis le 26 septembre, Berlin est doté du plus grand musée consacré au street art dans le monde. Le choix de cette ville n’a rien de surprenant puisque la ville est considérée comme l’une des capitales du street art.

Museum of Urban Contemporary Art de Berlin, baptisé Urban Nation, réunira plus des centaines d’artistes et 150 œuvres dont celles du célèbre Banksy, de Shepard Fairey (Obey Giant) ou C215. les œuvres, collectées depuis trois ans par la fondation Urban Nation, seront visibles aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du musée. La plupart sont reproduites sur toile et non sur pierres ou briques pour mieux les conserver. Le musée a pu voir le jour gras à de bienveillants curateurs internationaux (Brésil, États-Unis, etc.).

L’annonce peut toutefois paraitre paradoxale : un musée pour célébrer un art qui, comme son nom l’indique, s’expose habituellement dans la rue. Les artistes qui ont déjà franchi la porte des galeries doivent souvent s’en justifier. Mais on peut aussi y voir une forme de reconnaissance. Enfin ! En effet, cet art a longtemps été sous-estimé, pour ne pas dire méprisé avec le monde de l’art contemporain, avant qu’il ne devienne un art ultra recherché, sa côte explose depuis quelques années.

En 2014, la vente Artcurial célébrant l’art urbain a atteint des records. Le street art attise désormais les convoitises, certaines œuvres sont même littéralement arrachées des murs et se retrouvent sur le marché noir. Comme celles de Banksy, malheureusement coutumier du fait, ou récemment celles d’Invader à Paris, dont les voleurs, déguisés en agents municipaux, ont été arrêtés en début de mois.

Invader a d’ailleurs peint une œuvre sur le fronton du musée et dévoilée le soir de l’ouverture.

Rappelons également que ces street artiste risquent la prison ou de lourdes amendes en exerçant leur art. Monsieur Chat a ainsi risqué la prison ferme pour avoir peint ses félins jaunes sur des supports éphémères dans le métro parisien. Il a finalement écopé d’une amende de 500 euros.

Désormais le street art entre au musée : Gloire à l’art de rue !

Commentaires

Derniers Articles

 

Le premier pub sans alcool ouvre en Irlande

Samsung Lab anime un visage à partir d’une seule photo

IKEA lance un sac arc-en-ciel à l’occasion du « Pride Month »

Terminator: Dark Fate dévoile son premier trailer explosif

Dans cette pub, les personnages de « One Piece » sont des lycéens

À Venise, Banksy s’installe incognito parmi les vendeurs de rue

Spider-Man: une impressionnante animation en pâte à modeler

Londres : 3000 fleurs installées dans un train

Le plus petit McDonald’s du monde ouvre ses portes… pour les abeilles

Ces affiches de vampires ne résistent pas aux premiers rayons de soleil

Lacoste change une nouvelle fois son logo pour sauver 10 animaux menacés

Nausicaä : un fan réalise une version Live du film de Miyazaki

Unicorn : la trottinette électrique pensée pour les parents

Le film Downton Abbey dévoile son trailer

Nicolas Bedos va réaliser le prochain OSS 117

Les nouvelles installations du street artist Pappas Pärlor

Stranger Things: un nouveau teaser très hot pour la saison 3

La saison 3 de Westworld dévoile son trailer

Ce menuisier se fabrique un meuble TV géant Nintendo Switch

Padipata : le sac de frappe interactif

Le premier festival de la coupe mulet s’est déroulé ce week-end

Il fabrique une ingénieuse lampe de chevet Game of Thrones

Le tournage du prochain OSS 117 débutera en novembre

Game of Thrones: 11 millions d’Américains ont prévu de ne pas travailler lundi