Décès de Tomi Ungerer, le dessinateur et auteur des « Trois Brigands »

Considéré comme l’un des plus brillants dessinateurs de sa génération, Tomi Ungerer nous a quitté ce samedi 9 février. L’auteur, dessinateur et illustrateur strasbourgeois est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à Cork, en Irlande, au domicile de sa fille Aria.

« C’était non seulement un énorme artiste, mais c’était aussi un homme qui incarnait la complexité de l’Alsace, sa double culture. On l’imaginait éternel, et voilà qu’il nous quitte », réagit Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg.

Jean de la Lune, Les Trois Brigands…

Ses livres pour enfants Les Trois Brigands et Jean de la Lune ont connu une grande renommée, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power est aussi célèbre.  Ses dessins d’enfance réalisés pendant la Seconde Guerre mondiale montraient déjà son talent.

Marqué par la Seconde Guerre Mondiale

Né en Alsace en 1931, le génial dessinateur et satiriste Tomi Ungerer a 8 ans lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Son expérience de la guerre et de l’occupation – des années « absurdes et tragiques » vont profondément marquer sa vision et son œuvre. Celle-ci se caractérise par une aversion envers toute forme de violence, tout préjugé, injustice ou fanatisme.

Son parcours démarre en 1957 à New York quand il débute comme dessinateur et auteur de livres pour enfants. Les Mellops, Les Trois Brigands, Le Géant de Zeralda, Otto comptent aujourd’hui parmi les titres-phares d’une production riche de plus de soixante-dix volumes.

Parallèlement il a créé pour le monde publicitaire des affiches qui ont marqué son temps comme la campagne réalisée pour The New York Times dans les années 1960, ou celles exécutées en Allemagne dans les années 1970 et 1980 pour de grandes entreprises comme Bonduelle ou Nixdorf.

Mais Tomi Ungerer est avant tout un grand dessinateur satirique. Les recueils comme The Party, Babylon et Rigor Mortis montrent combien il a su prendre la mesure du monde contemporain. Les dessins tracés à la plume ou au crayon sont féroces et cyniques, dans la continuité de Daumier, Goya ou Grosz.



Commentaires

Derniers Articles

 

Le premier pub sans alcool ouvre en Irlande

Samsung Lab anime un visage à partir d’une seule photo

IKEA lance un sac arc-en-ciel à l’occasion du « Pride Month »

Terminator: Dark Fate dévoile son premier trailer explosif

Dans cette pub, les personnages de « One Piece » sont des lycéens

À Venise, Banksy s’installe incognito parmi les vendeurs de rue

Spider-Man: une impressionnante animation en pâte à modeler

Londres : 3000 fleurs installées dans un train

Le plus petit McDonald’s du monde ouvre ses portes… pour les abeilles

Ces affiches de vampires ne résistent pas aux premiers rayons de soleil

Lacoste change une nouvelle fois son logo pour sauver 10 animaux menacés

Nausicaä : un fan réalise une version Live du film de Miyazaki

Unicorn : la trottinette électrique pensée pour les parents

Le film Downton Abbey dévoile son trailer

Nicolas Bedos va réaliser le prochain OSS 117

Les nouvelles installations du street artist Pappas Pärlor

Stranger Things: un nouveau teaser très hot pour la saison 3

La saison 3 de Westworld dévoile son trailer

Ce menuisier se fabrique un meuble TV géant Nintendo Switch

Padipata : le sac de frappe interactif

Le premier festival de la coupe mulet s’est déroulé ce week-end

Il fabrique une ingénieuse lampe de chevet Game of Thrones

Le tournage du prochain OSS 117 débutera en novembre

Game of Thrones: 11 millions d’Américains ont prévu de ne pas travailler lundi