Il s’appelle Sam Sung et réussit à se faire embaucher dans un Apple Store

VANCOUVER – Chez Apple, la direction des ressources humaines a quand même le sens de l’humour. Cette anecdote sur l’embauche d’un employé de l’entreprise dont le prénom est « Sam » et le patronyme « Sung » amuse les internautes. Selon le site internet Gizmodo, l’un des 60.400 employés d’Apple (chiffre de 2011) à travers le monde, se distinguerait par son prénom et son nom de famille tout à fait originaux. Ce monsieur Sam Sung, travaillerait au Pacific Centre d’Apple, un Apple Store (point de vente) de l’entreprise de Tim Cook situé à Vancouver (Canada). Sans rancune Samsung.

Source : DirectMatin et Gizmodo

Commentaires

Derniers Articles

 

Ce couple s’inspire de Là-Haut pour leur 61e anniversaire de mariage

Les clichés noir et blanc de ce photographe sont stupéfiants

Harry Potter: il transforme son skate en Quidditch motorisé

Amsterdam : un banc public réalisé avec des déchets recyclés

Déguisé en musiciens du métro, « Maroon 5 » surprend les New Yorkais

Star Wars : le renard de cristal « Vulptex » dévoile son making-of

Les peintures miniatures de l’artiste Heidi Annalise

Japon : le jeu télé des escaliers lubrifiés est parfait

7 choses que vous ignorez sur Anastasia

Les Minikeums dévoilent leur nouveau générique

Cette chef pâtissière crée de surprenants gâteaux en 3D

Ce photographe réalise d’étonnantes illusions d’optique

Des bijoux Lego à customiser selon ses envies

Le David de Michel-Ange devient un legging et un maillot de bain

Un premier teaser pour « Indestructibles 2 »

ATLAS : le robot capable de faire des saltos arrière

Un escape game PSG débarque au Parc des Princes

Tout quitter et vivre sur une île affranchie des gouvernements ?

Londres : ce cinéma va diffuser tout Game of Thrones d’un coup

La Forêt. La première série où l’on peut vraiment parier sur l’identité du coupable

Villepinte : ils recouvrent leur bureau de Post-it® en mode Super Mario

Le jeu PopCorn Garage revient et défie les sériephiles

Il fabrique une version XXL de son jeu électronique d’enfance

Irritée qu’on lui touche les cheveux sans arrêt, elle crée un jeu vidéo 8 bits

9c7b46413264c2e1f12e36e480aee731mmm