Midnight Juggernauts fans de chats

Malgré une overdose de chats, internet continu à livrer des clips avec des chats. Midnight Juggernauts tente quand même le coup avec son nouveau clip hypnotique signé Mrzyk & Moriceau  pour illustrer son titre « Systematic ».Chat marche quand même va.

Midnight-Juggernauts---Systematic2

Midnight-Juggernauts---Systematic3

Midnight-Juggernauts---Systematic5

L’un des groupes australiens les plus résolument indépendants, individuels et inventifs, les Midnight Juggernauts ont sorti leur album Uncanny Valley le 17 juin 2013 chez Record Makers.

En ingénierie robotique et CGI, l’Uncanny Valley est une hypothèse posée par le légendaire Masahiro Mori en 1970. Il écrit dans son ouvrage Bukimi no Tani Genshō (不気味の谷現象) : « J’ai remarqué qu’en gravissant vers notre objectif de donner aux robots une apparence humaine, notre affinité pour eux augmente jusqu’à ce qu’on arrive à une vallée, que j’appelle l’uncanny valley ». Cette « uncanny valley » est un phénomène dans lequel l’acceptation des humains envers les robots grandit proportionnellement, au fur et à mesure que leur apparence se rapproche de l’Homme, jusqu’à ce qu’ils deviennent trop humains et que cette acceptation se transforme brutalement en répulsion.

Les obscures profondeurs de cette vallée philosophique forment un espace que le trio – Vincent Vendetta, Andrew Szekeres, Daniel Stricker – a largement explorées. En faisant passer les instruments rock traditionnels (guitares, claviers, batterie) dans des samplers, pédales, patches et autres effets, ils pervertissent le familier et lui donnent une forme légèrement déviante. Des sons robotiques faits par des mains humaines, avec un vent troublant de bandes sons de films d’horreur, pour rester éternellement sur le fil du rasoir.

Depuis sa formation à Melbourne en 2004, le groupe s’est frayé un chemin à part, s’imposant dans l’inconscient populaire et impopulaire, refusant de se restreindre aux limites des genres, de la convention ou de l’attente. En tournant le dos à une voie rapide mais étroite, les Midnight Juggernauts ont choisi l’internationale, emmenant leur pop psychédélique Soviet-sci-fi autour du monde. Uncanny Valley raconte leur troisième long voyage dans les profondeurs, pilotant à nouveau leur kosmische musik pailletée au delà du cosmos connu et des genres inconnus. Enregistré entre une église nichée dans la vallée de la Loire et différents studios à Melbourne et Sydney, cet album sonne résolument Midnight Juggernauts. Situé au carrefour de leurs propres connections entre époques et genres, Uncanny Valley offre 43 minutes de cold-wave chaleureuse aux harmonies interstellaires, house début 1950’s, imprégné d’obscures bandes originales Giallo, Spomeniks sonores à la fois futuristes et rustiques, comme la vision d’un avenir musical audacieux imaginé à travers la bande-son d’un Tarkovsky oublié à l’Est, passant au tamis les ruines de leurs albums passés.

Ce disque marque le retour longtemps attendu des Midnight Juggernauts, leur première sortie depuis les trois années qui nous séparent de leur précédent LP. Après avoir tourné longtemps et surement de Brisbane à Barcelone, Berlin ou Bogotá, le trio a pris une ‘pause’, qui en fait consistait à se jeter corps et âme dans toutes sortes d’aventures ésotériques, expériences excentriques, noubas inspirées, et entreprises ambitieuses.

Le groupe a donc joué en concert, interprété des bandes originales pour l’Australian Centre for The Moving Image, repris John Carpenter, Wendy Carlos, Bernard Herrmann, et Philip Glass sur le plus grand orgue de l’hémisphère Sud au Melbourne Town Hall, et travaille actuellement sur la mise en scène de la performance hypno-mentaliste Phantoscopia. Individuellement, les membres se sont adonnés à des projets personnels de toutes sortes, et à des collaborations avec Sébastien Tellier, Justice, ou Solange.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement