Message spectaculaire de Greenpeace un mois après Fukushima

Un mois après l’accident nucléaire de Fukushima, Greenpeace a marqué l’événement en réalisant de spectaculaires projections d’images et de messages antinucléaires sur les centrales espagnoles, dont elle réclame la fermeture.

En lettres lumineuses géantes, les messages « Plus jamais Fukushima » ou « Danger nucléaire », accompagnés du symbole nucléaire stylisé en forme de tête de mort, ont été projetés sur les six centrales du pays, dont deux, Garona dans le nord et Cofrentes dans l’est, sont du même type que la centrale japonaise accidentée.

Projection antinucléaires sur la centrale espagnole d'Asco près de Tarragone le 7 avril 2011

L’organisation écologiste veut ainsi « attirer l’attention sur le fonctionnement dangereux » des centrales espagnoles, en soulignant que le parc nucléaire du pays est vieillissant avec une moyenne d’âge de 29 ans et « souffre de graves problèmes de sécurité ». Greenpeace cite en particulier le cas de Garona, la plus ancienne des centrales espagnoles, en activité depuis 1971, où sont apparus « d’importants problèmes de corrosion sur plusieurs composants du coeur de la centrale ».

Parmi les risques signalés, Greenpeace souligne « qu’a été mise en évidence l’incapacité de centrales nucléaires comme Garona et Cofrentes, du même type que Fukushima, à garantir la réfrigération du noyau d’uranium en cas de perte de l’approvisionnement électrique ».

Après l’accident de Fukushima, le gouvernement espagnol avait décidé de faire inspecter les systèmes de sécurité des centrales nucléaires du pays. Le chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, avait promis lors de la campagne pour les législatives de 2008 de désengager progressivement le pays du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

Mais l’Espagne, qui cherche à se dégager de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole, a depuis fait le choix, dénoncé par les écologistes, de prolonger la durée de vie de plusieurs centrales nucléaires.

L’Espagne est aujourd’hui l’un des pays leaders dans les énergies renouvelables – celles-ci ont fourni en mars 42,2% de la demande d’électricité – mais Greenpeace demande que pays « mette fin à l’ère du nucléaire et fasse définitivement le pari d’un système énergétique à 100% renouvelable ».Copyright © 2011 AFP.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Mojipic : un système qui affiche vos dessins à l’arrière de votre voiture

Des logos célèbres deviennent des films Disney

Apple dévoile les gagnants des iPhone Photography Awards 2019

Un amateur de GPS drawing rend hommage à Frida Kahlo

Mark Hamill partage une vidéo de son audition avec Harrison Ford (1977)

Un toboggan aquatique équipé de casques de réalité virtuelle

Décès de Rutger Hauer, l’acteur de «Blade Runner»

Ce fan du premier Roi Lion revisite le film de 2019

Les animaux surréalistes de Ronald Ong

Uma Thurman et Quentin Tarantino discutent d’un Kill Bill 3

Stranger Things: une bouée Demogorgon grandeur nature

Premier trailer pour la série The Witcher

Bourges : du video mapping révèle les secrets historiques de la ville

Il transforme un container en Polaroid géant fonctionnel

Norvège : un concept d’hôtel vertigineux accroché à une falaise

Harley Quinn : la nouvelle série animé dévoile son trailer

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum