Message spectaculaire de Greenpeace un mois après Fukushima

Un mois après l’accident nucléaire de Fukushima, Greenpeace a marqué l’événement en réalisant de spectaculaires projections d’images et de messages antinucléaires sur les centrales espagnoles, dont elle réclame la fermeture.

En lettres lumineuses géantes, les messages « Plus jamais Fukushima » ou « Danger nucléaire », accompagnés du symbole nucléaire stylisé en forme de tête de mort, ont été projetés sur les six centrales du pays, dont deux, Garona dans le nord et Cofrentes dans l’est, sont du même type que la centrale japonaise accidentée.

Projection antinucléaires sur la centrale espagnole d'Asco près de Tarragone le 7 avril 2011

L’organisation écologiste veut ainsi « attirer l’attention sur le fonctionnement dangereux » des centrales espagnoles, en soulignant que le parc nucléaire du pays est vieillissant avec une moyenne d’âge de 29 ans et « souffre de graves problèmes de sécurité ». Greenpeace cite en particulier le cas de Garona, la plus ancienne des centrales espagnoles, en activité depuis 1971, où sont apparus « d’importants problèmes de corrosion sur plusieurs composants du coeur de la centrale ».

Parmi les risques signalés, Greenpeace souligne « qu’a été mise en évidence l’incapacité de centrales nucléaires comme Garona et Cofrentes, du même type que Fukushima, à garantir la réfrigération du noyau d’uranium en cas de perte de l’approvisionnement électrique ».

Après l’accident de Fukushima, le gouvernement espagnol avait décidé de faire inspecter les systèmes de sécurité des centrales nucléaires du pays. Le chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, avait promis lors de la campagne pour les législatives de 2008 de désengager progressivement le pays du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

Mais l’Espagne, qui cherche à se dégager de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole, a depuis fait le choix, dénoncé par les écologistes, de prolonger la durée de vie de plusieurs centrales nucléaires.

L’Espagne est aujourd’hui l’un des pays leaders dans les énergies renouvelables – celles-ci ont fourni en mars 42,2% de la demande d’électricité – mais Greenpeace demande que pays « mette fin à l’ère du nucléaire et fasse définitivement le pari d’un système énergétique à 100% renouvelable ».Copyright © 2011 AFP.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Un nouveau trailer pour « Jean-Christophe et Winnie »

Le tournage du prochain James Bond débute en décembre

Photoshop Toolbar: le porte-clefs ultime pour les graphistes

Will Smith interprétera l’hymne de la Coupe du Monde 2018

Le métro de Londres se parfume à la fraise

Les Crados reviennent sous la forme d’un jeu vidéo

Bordeaux : les nouveaux « Book Face » de la librairie Mollat

Un marathon Doctor Who de 7 semaines mis en place par Twitch !

Quand cette artiste italienne commande un café

Un spin-off sur Boba Fett par le réalisateur de « Logan » ?

La voiture Barbie la plus rapide du monde

Bangkok : le premier restaurant Totoro ouvre ses portes

Des designers rétablissent le problème des chaussures Dragon Ball

Warner va adapter un roman de George RR Martin

« Disenchantment », la nouvelle série d’animation du créateur des Simpson

Il met en scène sa passion pour les livres

Le film d’animation Super Mario bientôt sur vos petits écrans !

Lancement d’une glace « Ketchup Heinz » 

Wes Anderson : un restaurant dédié au film « La Vie Aquatique »

Elle réalise 50 autoportraits tirés de dessins animés

Chewbacca s’invite chez IKEA

Un pneu increvable pour vélo à imprimer en 3D

L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Les peintures sur mains de Guido Daniele