Message spectaculaire de Greenpeace un mois après Fukushima

Un mois après l’accident nucléaire de Fukushima, Greenpeace a marqué l’événement en réalisant de spectaculaires projections d’images et de messages antinucléaires sur les centrales espagnoles, dont elle réclame la fermeture.

En lettres lumineuses géantes, les messages « Plus jamais Fukushima » ou « Danger nucléaire », accompagnés du symbole nucléaire stylisé en forme de tête de mort, ont été projetés sur les six centrales du pays, dont deux, Garona dans le nord et Cofrentes dans l’est, sont du même type que la centrale japonaise accidentée.

Projection antinucléaires sur la centrale espagnole d'Asco près de Tarragone le 7 avril 2011

L’organisation écologiste veut ainsi « attirer l’attention sur le fonctionnement dangereux » des centrales espagnoles, en soulignant que le parc nucléaire du pays est vieillissant avec une moyenne d’âge de 29 ans et « souffre de graves problèmes de sécurité ». Greenpeace cite en particulier le cas de Garona, la plus ancienne des centrales espagnoles, en activité depuis 1971, où sont apparus « d’importants problèmes de corrosion sur plusieurs composants du coeur de la centrale ».

Parmi les risques signalés, Greenpeace souligne « qu’a été mise en évidence l’incapacité de centrales nucléaires comme Garona et Cofrentes, du même type que Fukushima, à garantir la réfrigération du noyau d’uranium en cas de perte de l’approvisionnement électrique ».

Après l’accident de Fukushima, le gouvernement espagnol avait décidé de faire inspecter les systèmes de sécurité des centrales nucléaires du pays. Le chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, avait promis lors de la campagne pour les législatives de 2008 de désengager progressivement le pays du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

Mais l’Espagne, qui cherche à se dégager de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole, a depuis fait le choix, dénoncé par les écologistes, de prolonger la durée de vie de plusieurs centrales nucléaires.

L’Espagne est aujourd’hui l’un des pays leaders dans les énergies renouvelables – celles-ci ont fourni en mars 42,2% de la demande d’électricité – mais Greenpeace demande que pays « mette fin à l’ère du nucléaire et fasse définitivement le pari d’un système énergétique à 100% renouvelable ».Copyright © 2011 AFP.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Ce kraken géant est un futur récif corallien

Il photographie les plus belles bibliothèques du monde

Stranger Things: un kit à imprimer transforme votre tablette en téléviseur de 1983

Quand des visiteurs sont assortis aux œuvres du musée

Ce pont suspendu en verre donne des frissons

Les Tamagotchi sont de retour !

Ce chorégraphe met les monuments en mouvement au Panthéon

Les bars avec lancer de haches débarquent en France

Il photographie les mêmes passants pendant 9 ans

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

54731309073b11c12b6a915d43fe9cc5IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII