Message spectaculaire de Greenpeace un mois après Fukushima

Un mois après l’accident nucléaire de Fukushima, Greenpeace a marqué l’événement en réalisant de spectaculaires projections d’images et de messages antinucléaires sur les centrales espagnoles, dont elle réclame la fermeture.

En lettres lumineuses géantes, les messages « Plus jamais Fukushima » ou « Danger nucléaire », accompagnés du symbole nucléaire stylisé en forme de tête de mort, ont été projetés sur les six centrales du pays, dont deux, Garona dans le nord et Cofrentes dans l’est, sont du même type que la centrale japonaise accidentée.

Projection antinucléaires sur la centrale espagnole d'Asco près de Tarragone le 7 avril 2011

L’organisation écologiste veut ainsi « attirer l’attention sur le fonctionnement dangereux » des centrales espagnoles, en soulignant que le parc nucléaire du pays est vieillissant avec une moyenne d’âge de 29 ans et « souffre de graves problèmes de sécurité ». Greenpeace cite en particulier le cas de Garona, la plus ancienne des centrales espagnoles, en activité depuis 1971, où sont apparus « d’importants problèmes de corrosion sur plusieurs composants du coeur de la centrale ».

Parmi les risques signalés, Greenpeace souligne « qu’a été mise en évidence l’incapacité de centrales nucléaires comme Garona et Cofrentes, du même type que Fukushima, à garantir la réfrigération du noyau d’uranium en cas de perte de l’approvisionnement électrique ».

Après l’accident de Fukushima, le gouvernement espagnol avait décidé de faire inspecter les systèmes de sécurité des centrales nucléaires du pays. Le chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, avait promis lors de la campagne pour les législatives de 2008 de désengager progressivement le pays du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

Mais l’Espagne, qui cherche à se dégager de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole, a depuis fait le choix, dénoncé par les écologistes, de prolonger la durée de vie de plusieurs centrales nucléaires.

L’Espagne est aujourd’hui l’un des pays leaders dans les énergies renouvelables – celles-ci ont fourni en mars 42,2% de la demande d’électricité – mais Greenpeace demande que pays « mette fin à l’ère du nucléaire et fasse définitivement le pari d’un système énergétique à 100% renouvelable ».Copyright © 2011 AFP.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Le compte Instagram des plus belles pâtisseries de Paris

JO Paul Fentz

Game of Thrones s’incruste même aux JO de Pyeongchang

Street Fighter: une porte « Hadouken » en Suède

Pour voir Black Panther, deux ados tentent le coup de l’imperméable

lego poudlard

Le grand hall de Poudlard en Lego c’est pour bientôt

Des poupées vaudou pour PSG-OM

Londres : un pop-up hôtel flashy aux couleurs de Converse !

Les chaussons « Retour vers le futur » sont là

glaces toblerone

Toblerone existe aussi sous forme de glaces !

skis painting graffitis

Skis, peinture et graffitis sur la neige

Une histoire d’amour en sculpture dynamique

Amérique du Sud : des bibliothèques gratuites dans le métro

aston martin james bond

L’Aston Martin de James Bond en vente pour la bonne cause

Puma, Bait et Marvel créent les baskets Black Panther

sequins

Le maillot de bain réversible en sequins

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender dans « Kung Fury »

Il crée de superbes mandalas avec des pierres et des feuilles

Les bagues triptyque d’animaux de Mary Lou

Flyride, le premier jet ski volant

furbies orgue

Créer un orgue avec des Furbies

indestructibles 2

Nouveau trailer pour Les Indestructibles 2 !

Ses photos rendent hommage à l’âge d’or de la peinture néerlandaise

Lancement d’une collection de boxers Saint Seiya

batman ninja

Batman Ninja : l’anime japonais se dévoile dans un second trailer