Il cartoonise son quotidien avec du film transparent

J’avais adoré ces petits dessins de d’October Jones le mois dernier, cet illustrateur qui passait le temps dans le train en dessinant des têtes de cartoon sur les passagers. Aujourd’hui, voici une démarche similaire mais cette fois le dessinateur n’utilise pas de papier mais des feuilles de film transparent pour rétroprojection. Au café, dans la rue, au supermarché, Marty Cooper s’amuse à placer ses crobarts sur les éléments de son quotidien. Ça cartoon on dirait !

mcgnarcal00

mcgnarcal01

mcgnarcal02

mcgnarcal03

mcgnarcal04

mcgnarcal06

mcgnarcal07

mcgnarcal08

mcgnarcal032

mcgnarcal033

mcgnarcal035

mcgnarcal038

mcgnarcal039

mcgnarcal040

Via theboredninja

Derniers articles dans Art Design

  • Ce papa illustrateur s’inspire des dessins de son fils

    Après le papa fan de Photoshop qui donne vie aux crayonnés de son petit bonhomme, voici une démarche un peu similaire qui nous vient du soleil levant. Quand on a un papa artiste et animateur professionnel, on est légèrement influencé. À Tokyo, le fils de Thomas Romain (Space Dandy, Code Lyoko, Basquash!) adore dessiner des […]

  • Ils installent des épiceries solidaires miniatures en libre-service

    Si les bibliothèques en libre-service (boîtes à livres) sont de plus en plus répandues, voici une démarche généreuse encore plus utile. Aux États-Unis, certains particuliers ont décidé d’installer des Blessing Box devant leur domicile. De fabrication artisanale, ces petites armoires en bois contiennent des produits et des aliments de première nécessité. Pâtes, riz, soupes, céréales, brosse à dents, tampons… les personnes […]

  • Paris : une barque de réfugiés faisant naufrage installée sur les bords de Seine

    Le 11 janvier dernier, le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants (BAAM) a inauguré la nouvelle année à sa façon. L’association a adressé ses voeux aux politiques sous la forme de 50 propositions. Ces revendications si elles sont écoutées et mises en pratiques « permettront de faire enfin bouger les lignes ». Le but à atteindre : […]

  • Chili : ils tricotent pour lutter contre le sexisme

    Une fois par mois, le collectif 100% masculin « Los Hombres Tejedores » (les hommes qui tissent) se réunit dans les rues de Santiago pour tricoter en public. Le but : promouvoir « une société plus tolérante et accueillante ». Nos 11 gaillards proposent des cours de tricot aux hommes et aux femmes qui souhaitent s’y mettre. Le concept […]

Commentaires

Laisser un commentaire

Catégories